OPCI : vos avis

TOP des OPCI
GAN PIERRE 1
4/5 (22 avis)
DIVERSIPIERRE
3.63/5 (177 avis)
PREIMIUM
3.4/5 (15 avis)
DYNAPIERRE
3.24/5 (90 avis)
IMMO DIVERSIFICATION
3.23/5 (305 avis)
FRUCTIFRANCE
3.16/5 (61 avis)
OPCIMMO
3.15/5 (364 avis)
OPSIS PATRIMOINE
3.02/5 (55 avis)
SILVER GENERATION
3/5 (37 avis)
AXA SELECTIV IMMO
2.91/5 (117 avis)
SG PIERRE ENTREPRISE
2.78/5 (9 avis)
ECUREUIL IMMO +
2.74/5 (70 avis)
IMMANENS
2.21/5 (19 avis)

OPCI : Comparer

Comparatif des OPCI accessibles aux particuliers : Sondage

Investir sur un OPCI : Vous ...

Comparatif des OPCI accessibles aux particuliers : Actus

Accueil > Actualités > Attaqué en diffamation par l’oncle de Bachar al-Assad, un élu parisien relaxé
Attaqué en diffamation par l'oncle de Bachar al-Assad, un élu parisien relaxé

Attaqué en diffamation par l’oncle de Bachar al-Assad, un élu parisien relaxé

L’élu communiste de Paris Ian Brossat et un journaliste, attaqués en diffamation par l’oncle de Bachar al-Assad pour avoir qualifié une de ses propriétés parisiennes de bien mal acquis, ont été relaxés mardi par le tribunal correctionnel de Nanterre.

Publié le  à 0 h 0

Attaqué en diffamation par l’oncle de Bachar al-Assad, un élu parisien relaxé

En septembre 2016, dans une chronique diffusée sur RTL, le journaliste Rémi Sulmont avait dévoilé le projet de la mairie de Paris de construire des logements sociaux sur un terrain en friche du XVIe arrondissement, dont Rifaat al-Assad avait été exproprié.

Ce "bien mal acquis, obtenu avec de l’argent volé au peuple syrien par l’un des pires régimes au monde, va servir à l’intérêt général", avait salué Ian Brossat, adjoint au logement, selon des propos rapportés par le journaliste.

Le tribunal a considéré que les propos de Ian Brossat "reposaient sur une connaissance précise du dossier"et qu’en conséquence, l’excuse de bonne foi pouvait être retenue.

En outre, les propos du journaliste, qui "a mené une enquête complète et sérieuse", ne dépassent pas "les limites de la liberté d’expression", a relevé le tribunal. M. Sulmont "avait connaissance des résultats del’expropriation de Rifaat al-Assad et de l’information judiciaire ouverte contre lui", a-t-il détaillé dans son jugement.

Rifaat al-Assad, oncle de Bachar contraint à l’exil en 1984 à la suite d’un coup d’Etat manqué contre son frère Hafez, est mis en examen pour "blanchiment de fraude fiscale en bande organisée" et "détournement de fonds publics" depuis juin 2016.

Plusieurs de ses propriétés ont été saisies par la justice, notamment deux hôtels particuliers à Paris, un haras et un château dans le Val d’Oise ou encore 3.000 m2 de bureaux à Lyon.

"Aujourd’hui, les saisies par la justice à l’échelon européen sont de l’ordre de 400 ou 500 millions d’euros", avait souligné à l’audience l’avocat de Ian Brossat, William Bourdon, également président de l’association Sherpa, à l’origine de la procédure judiciaire contre Rifaat al-Assad. "Ilest le recordman des biens mal acquis, il pulvérise tous les dictateurs africains", avait-il dénoncé.

Rifaat al-Assad a de son côté toujours soutenu avoir reçu cet argent de la part du roi Abdallah d’Arabie Saoudite, qui souhaitait financer ses activités d’opposant au régime de Damas.

Dans une procédure distincte lancée en Suisse en 2013, Rifaat al-Assad fait également l’objet d’une enquête pour crimes de guerre. La justice cherche à déterminer son rôle dans les massacres de Tadmor en 1980 et Hama en 1982, qui a fait selon les estimations entre 10.000 et 40.000 morts. Il dirigeait à l’époque les Brigades de défense de la révolution, le corps d’élite du régime syrien.

agu/rfo/phc

OPCIComparatif des OPCI accessibles aux particuliers : A lire également

Côte d'Opale : la déclaration d'utilité publique d'un projet immobilier annulée en appel
Côte d’Opale : la déclaration d’utilité publique d’un projet immobilier annulée en appel

La cour administrative d’appel de Douai a annulé la déclaration d’utilité publique d’un projet immobilier de 160 hectares, comprenant golf et centre de balnéothérapie, près du site classé du Cap Blanc-Nez (Pas-de-Calais), selon un arrêt consulté par l’AFP samedi.

Eiffage et Aéroport Marseille-Provence nommés concessionnaires de l'aéroport Lille-Lesquin
Eiffage et Aéroport Marseille-Provence nommés concessionnaires de l’aéroport Lille-Lesquin

La société constituée par Eiffage et Aéroport Marseille-Provence, dont Eiffage est l’actionnaire majoritaire, a été désignée concessionnaire de l’aéroport de Lille-Lesquin, dans le Nord, pour une durée de 20 ans, a annoncé l’entreprise vendredi soir dans un communiqué.

Le trafic des aéroports parisiens en hausse de 5,2% du trafic en juin
Le trafic des aéroports parisiens en hausse de 5,2% du trafic en juin

Les aéroports parisiens d’Orly et de Charles-de-Gaulle ont enregistré en juin une progression de 5,2% de leur trafic passagers par rapport à juin 2018, accueillant au total 9,9 millions de passagers, a annoncé leur gestionnaire groupe ADP vendredi.

Amende pour l'ex-DG de Corse-Matin pour abus de biens sociaux
Amende pour l’ex-DG de Corse-Matin pour abus de biens sociaux

L’ex-directeur général de Corse-Matin, Antony Perrino, également entrepreneur immobilier, a été condamné à 15.000 euros d’amende vendredi par le tribunal correctionnel d’Ajaccio pour abus de biens sociaux en lien avec un membre présumé de la bande criminelle du ’Petit bar.

Europacity : la justice valide en appel la création de la zone d'aménagement
Europacity : la justice valide en appel la création de la zone d’aménagement

La justice a validé jeudi en appel la création d’une zone d’aménagement (ZAC) sur des terres agricoles au nord de Paris, qui doit notamment permettre d’implanter le mégacomplexe de commerces et de loisirs controversé Europacity, selon l’arrêt consulté par l’AFP.

CORRIGÉ : Le gouvernement promet plus de 200 M EUR par an pour le logement en Outre-mer
CORRIGÉ : Le gouvernement promet plus de 200 M EUR par an pour le logement en Outre-mer

Le gouvernement prévoit un plan pour le logement en Outre-mer jusqu’en 2022, comptant encourager la construction de logements sociaux et introduire une aide locale à l’accession à la propriété, a-t-il annoncé mercredi, avec une enveloppe de plus de 200 millions d’euros annuels.

Logement en Outre-mer : un plan à 200 millions d'euros, portés jusqu'en 2022
Logement en Outre-mer : un plan à 200 millions d’euros, portés jusqu’en 2022

Le gouvernement lance un plan pour le logement en Outre-mer jusqu’en 2022, comptant encourager la construction de logements sociaux et introduire une aide localeà l’accession à la propriété, a-t-il annoncé mercredi, avec une enveloppe de plus de 200 millions d’euros annuels.

Investissement immobilier Denormandie : des premières offres clés en mains à Limoges
Investissement immobilier Denormandie : des premières offres clés en mains à Limoges

Les investisseurs dans l’immobilier seront sans doute ravis d’apprendre que des premières offres en Denormandie "clés en mains" sont d’ores et déjà proposées. Le Groupe Buildinvest propose ainsi des lots à acquérir, dans ce cadre, sur Limoges, ville éligible au dispositif fiscal.

L'Etat lance Facil Habitat, un site d'aide aux propriétaires
L’Etat lance Facil Habitat, un site d’aide aux propriétaires

L’Etat a lancé mardi le site internet Facil Habitat afin d’aider les propriétaires dans l’ensemble de leurs démarches immobilières, de la mise en location à l’obtention d’aides pour des travaux, afin d’aider à réduire le manque de logements disponibles.

CORRIGÉ : Gare du Nord : un obstacle au projet de transformation
CORRIGÉ : Gare du Nord : un obstacle au projet de transformation

La transformation de la Gare du Nordà Paris, qui doit tripler sa surface avant les Jeux olympiques de 2024, a été rejetée sur son volet commercial par une commission spécialisée, un avis bloquant en l’état l’obtention d’un permis de construire.

Gare du Nord : un obstacle au projet de transformation
Gare du Nord : un obstacle au projet de transformation

La transformation de la Gare du Nordà Paris, qui doit tripler sa surface avant les Jeux olympiques de 2024, a été rejetée sur son volet commercial par une commission spécialisée, un avis bloquant en l’état l’obtention d’un permis de construire.

BTP : Eiffage gagne un contrat à 57 M EUR à Brest
BTP : Eiffage gagne un contrat à 57 M EUR à Brest

Le groupe de BTP Eiffage a gagné un contrat à 57 millions d’euros pour construire un complexe médical à Brest et en assurer la maintenance pendant ses premières années, a-t-il annoncé lundi.