OPCI : vos avis

TOP des OPCI
GAN PIERRE 1
3.96/5 (23 avis)
DIVERSIPIERRE
3.62/5 (179 avis)
PREIMIUM
3.4/5 (15 avis)
DYNAPIERRE
3.24/5 (93 avis)
IMMO DIVERSIFICATION
3.22/5 (310 avis)
FRUCTIFRANCE
3.15/5 (62 avis)
OPCIMMO
3.15/5 (366 avis)
OPSIS PATRIMOINE
3.02/5 (55 avis)
SILVER GENERATION
3/5 (39 avis)
AXA SELECTIV IMMO
2.89/5 (119 avis)
SG PIERRE ENTREPRISE
2.78/5 (9 avis)
ECUREUIL IMMO +
2.73/5 (70 avis)
IMMANENS
2.21/5 (19 avis)

OPCI : Comparer

Comparatif des OPCI accessibles aux particuliers : Sondage

Investir sur un OPCI : Vous ...

Comparatif des OPCI accessibles aux particuliers : Actus

Accueil > Actualités > Côte d’Opale : la déclaration d’utilité publique d’un projet immobilier annulée en appel
Côte d'Opale : la déclaration d'utilité publique d'un projet immobilier annulée en appel

Côte d’Opale : la déclaration d’utilité publique d’un projet immobilier annulée en appel

La cour administrative d’appel de Douai a annulé la déclaration d’utilité publique d’un projet immobilier de 160 hectares, comprenant golf et centre de balnéothérapie, près du site classé du Cap Blanc-Nez (Pas-de-Calais), selon un arrêt consulté par l’AFP samedi.

Publié le  à 0 h 0

Côte d’Opale : la déclaration d’utilité publique d’un projet immobilier annulée en appel

En mars 2013, la commune de Sangatte Blériot-Plage et la société Euro Immo Get -filiale de Getlink, qui exploite le tunnel sous la Manche- avaient conclu une cession d’aménagement pour construire ce projet dénommé "Destination Sangatte Blériot-Plage", déclaré d’utilité publique par le préfet quelques mois plus tard.

L’association Groupementpour la défense de l’environnement de Montreuil-sur-Mer et du Pas-de-Calais , qui conteste ce projet situé à environ 500 mètres du littoral et à proximité des parties classées du Cap Blanc-Nez, avait perdu devant le tribunal administratif de Lille en 2017 et fait appel.

Dans son arrêt du 3 juillet, la cour administrative d’appel de Douai a elle estimé que le projet ne respectait pas la loi littoral de 1986, jugeant qu’il ne serait pas "une extension limitée de l’urbanisation existante".

La juridiction a également souligné que l’étude d’impact sur l’environnement était "entachée d’insuffisance", au vu notamment de l’enjeu ornithologique "majeur" du site, proche de zones Natura 2000.

Enfin, la cour a relevé que le dossier soumis à enquête publique n’a pas permis au public d’évaluer le coût réel de l’opération : un document d’"appréciation sommaire des dépenses" faisait état de 23,5 millions d’euros pour les frais d’études, de mise en réseau et les fouilles archéologiques, sans mentionner le coût du programme immobilier de 161 millions d’euros, glissé dans d’autres documents.

"Les élus doivent tirer les conclusions de cette décision de justice et abandonner ce projet très préjudiciable à l’environnement, au littoral et aux terres agricoles", affirme le GDEAM-62 dans un communiqué.

Le site touristique des deux caps -Cap Blanc-Nez et Cap Gris-Nez- constitué de falaises escarpées, de dunes et des champs agricoles, fait partie du réseau des grands sites de France.

jpa/frd/spe

OPCIComparatif des OPCI accessibles aux particuliers : A lire également

Prêts immobiliers : les banques partiquent le crédit responsable, assure la fédération bancaire
Prêts immobiliers : les banques partiquent le crédit responsable, assure la fédération bancaire

Les banques françaises pratiquent le crédit responsable et sont soucieuses de la protection de leurs clients, a assuré vendredi la Fédération bancaire française, après que les autorités ont demandé aux banques de limiter leur offre face pour éviter une surchauffe du crédit immobilier.

Crédit immobilier : taux d'effort de 33% maximum respecté et durée plafond de 25 ans recommandée
Crédit immobilier : taux d’effort de 33% maximum respecté et durée plafond de 25 ans recommandée

Afin de protéger les banques tout comme les consommateurs, le Haut conseil de stabilité financière (HCSF) recommande aux banques de respecter le taux maximal d’endettement de 33% des ménages, et souhaite imposer un plafond de 25 années sur la durée des crédits. La dérive des taux bas sera l’origine de la prochaine crise financière.

SCPI Accimmo Pierre : deux acquisitions de bureaux en VEFA
SCPI Accimmo Pierre : deux acquisitions de bureaux en VEFA

BNP Paribas REIM France annonce la signature de deux VEFA de bureaux en région pour le compte de sa SCPI Accimmo Pierre auprès d’Altarea Cogedim, pour un volume total de plus de 50 M€.

Bâtiment : petite hausse de l'activité en 2019, ralentissement prévu pour 2020
Bâtiment : petite hausse de l’activité en 2019, ralentissement prévu pour 2020

L’activité du bâtiment français a augmenté en 2019 (+1,2%), a annoncé jeudi la principale fédération du secteur et devrait continuer l’an prochain mais à un rythme moindre (+0,8%), profitant notamment à un redressement de la construction de maisons.

Blanchiment d'argent : Tracfin note une amélioration de la coopération des avocats et notaires
Blanchiment d’argent : Tracfin note une amélioration de la coopération des avocats et notaires

La nouvelle directrice du service de renseignement financier Tracfin Maryvonne Le Brignonen a salué mardi une meilleure implication des avocats et des notaires pour signaler les soupçons de blanchiment d’argent ou de financement d’activités criminelles.

Logement ancien : année de flambée à Nantes et Lyon (notaires)
Logement ancien : année de flambée à Nantes et Lyon (notaires)

Les prix des logements anciens ont globalement augmenté cette année en France, tout en connaissant des évolutions contrastées avec des flambées particulièrement marquées à Nantes et Lyon, ont détaillé mardi les notaires à l’occasion de leur bilan annuel du secteur.

Inondations : augmentation des aides pour les travaux de réduction des risques
Inondations : augmentation des aides pour les travaux de réduction des risques

Les travaux destinés à réduire la vulnérabilité face aux inondations des habitations et de certains bâtiments professionnels vont bénéficier d’une prise en charge financière plus importante par l’Etat, selon un décret publié samedi au Journal officiel.

Deux frères, soupçonnés de racket dans le BTP, renvoyés devant le tribunal à Marseille
Deux frères, soupçonnés de racket dans le BTP, renvoyés devant le tribunal à Marseille

Croisade de deux Robins des bois contre les abus des promoteurs immobiliers ou chantage aux permis de construire ? Deux frères ont été renvoyés devant le tribunal correctionnel, soupçonnés d’avoir racketté des constructeurs marseillais entre 2010 et 2015.

Crédits immobiliers : des taux encore plus bas en novembre, c'était donc possible, mais attention...
Crédits immobiliers : des taux encore plus bas en novembre, c’était donc possible, mais attention...

Le taux d’intérêt moyen des crédits immobiliers est tombé en novembre à un niveau jamais vu, après avoir déjà multiplié les records cette année, montre mardi l’étude mensuelle de référence sur le sujet.

Le marché des matériaux de construction en déclin en 2019 devrait se stabiliser en 2020
Le marché des matériaux de construction en déclin en 2019 devrait se stabiliser en 2020

Le secteur des matériaux de construction a enregistré une année 2019 en nette décélération, davantage qu’anticipé en début d’année, et table pour 2020 sur une stabilisation, selon le bilan annuel de la fédération Unicem présenté mardi.

L'Etat lance son plan pour le logement en Outre-mer, au moins 600 M EUR promis
L’Etat lance son plan pour le logement en Outre-mer, au moins 600 M EUR promis

Le gouvernement a lancé lundi un plan d’aide au logement en Outre-mer jusqu’en 2022, promettant de mobiliser au moins 600 millions d’euros, mais sans se fixer d’objectifs précis de construction après l’échec d’un précédent plan à atteindre sa cible.

Saint-Gobain double sa capacité de laine à souffler pour répondre au marché de l'isolation
Saint-Gobain double sa capacité de laine à souffler pour répondre au marché de l’isolation

Le groupe de matériaux de construction Saint-Gobain a inauguré vendredi à Chemillé (Maine-et-Loire) une nouvelle ligne de fabrication de laine de verre à souffler, représentant un investissement de 35 millions d’euros, qui double sa capacité en France pour répondre à la croissance rapide du marché de l’isolation.