OPCI : vos avis

TOP des OPCI
GAN PIERRE 1
3.88/5 (16 avis)
DIVERSIPIERRE
3.62/5 (172 avis)
PREIMIUM
3.43/5 (14 avis)
IMMO DIVERSIFICATION
3.23/5 (298 avis)
DYNAPIERRE
3.21/5 (87 avis)
OPCIMMO
3.16/5 (357 avis)
FRUCTIFRANCE
3.13/5 (60 avis)
OPSIS PATRIMOINE
3.02/5 (55 avis)
SG PIERRE ENTREPRISE
3/5 (8 avis)
SILVER GENERATION
2.97/5 (32 avis)
AXA SELECTIV IMMO
2.92/5 (114 avis)
ECUREUIL IMMO +
2.7/5 (67 avis)
IMMANENS
2.21/5 (19 avis)

OPCI : Comparer

Comparatif des OPCI accessibles aux particuliers : Sondage

Investir sur un OPCI : Vous ...

Comparatif des OPCI accessibles aux particuliers : Actus

Accueil > Actualités > Crédits immobiliers à fin 2018 : record historique de la durée moyenne d’emprunt, 226 mois, soit 10 mois de plus qu’en 2017
Crédits immobiliers à fin 2018 : record historique de la durée moyenne d'emprunt, 226 mois, soit 10 mois de plus qu'en 2017

Crédits immobiliers à fin 2018 : record historique de la durée moyenne d’emprunt, 226 mois, soit 10 mois de plus qu’en 2017

C’est un risque majeur pour le marché de l’immobilier. La faiblesse des taux d’intérêts permet aux acheteurs de s’endetter sur le très long terme. Sur l’année 2018, la durée moyenne des durées de crédits est en hausse de 10 mois, soit 226 mois. Un record historique. Bilan, même avec des taux de crédits immobiliers stables, à 1.44% en moyenne, le coût total de ces crédits long terme est loin d’être une bonne affaire. Les prix de l’immobilier étant toujours surévalués, les lendemains risquent d’être difficiles.

Publié le  à 0 h 0

L’Observatoire Crédit Logement CSA a publié son baromètre pour le 4e trimestre 2018. Les taux des crédits immobiliers sont toujours aussi calme, mas l’alerte porte sur les durées de crédits, qui se sont allongées de 10 mois en une seule année. Par ailleurs, le taux d’apport personnel est en baisse, ces deux facteurs marquant ainsi que les banques acceptent de faire passer des dossiers plus "tendus". Ainsi, jamais les crédits immobiliers n’auront coûté aussi cher aux emprunteurs, en coût relatif, pour des biens immobiliers dont le prix est sur-évalué...

Des taux de crédits immobiliers toujours bas à fin 2018

Les taux des prêts du secteur concurrentiel (hors assurance et coût des sûretés) se sont établis à 1.44 % en moyenne au 4ème trimestre 2018, contre 1.43% au 3ème trimestre. En décembre 2018, ils sont toujours stables en moyenne à 1,43%, après 1.44% en novembre et 1.43% en octobre 2018. Les taux des crédits immobiliers sont stables depuis le printemps 2018. Mais à la rentrée dernière, les établissements bancaires n’avaient pas amélioré leurs offres commerciales, à la différence de ce qu’ils font souvent avant l’arrivée de l’hiver. Et si les taux n’ont pratiquement pas bougé sur le marché de l’ancien, ils ont commencé à se tendre doucement dans le neuf dès le mois d’août (plus 3 points), ayant jusqu’alors été les grands bénéficiaires des conditions de crédit exceptionnelles faites aux emprunteurs.

Durée des crédits en forte hausse

Durée des crédits immobiliers

Au 4ème trimestre 2018, la durée des prêts accordés était de 226 mois en moyenne, contre 222 mois au 3ème trimestre 2018 et 221 mois au 2ème trimestre 2018. En décembre 2018, les durées se stabilisent à 226 mois en moyenne contre 227 en novembre et 225 en octobre 2018. Depuis le début de 2014, les durées des prêts bancaires se sont donc accrues de 22 mois :

  • + 5 mois en 2017
  • +10 mois en 2018.

Jamais les durées des prêts bancaires classiques n’avaient été aussi élevées.

La baisse des taux d’intérêt a rendu possible une telle évolution et l’amélioration des conditions de crédit qui en a résulté a permis d’atténuer la détérioration de la solvabilité des ménages modestes et/ou en primo accession, affectés par la hausse des prix de l’immobilier et par la dégradation des soutiens publics.

Record absolu du coût relatif des crédits immobiliers

Jamais les crédits immobiliers n’auront coûté aussi cher ! Après avoir progressé à un rythme soutenu durant les deux dernières années (avec + 3.9 % en 2017), le coût des opérations réalisées par les ménages a encore augmenté en 2018, mais à un rythme moins rapide qu’auparavant (+ 2.9 %). Le coût relatif s’établit à 4.1 années de revenus au 4ème trimestre 2018, contre 4.0 années de revenus il y a un an. Il reste donc sur les niveaux les plus élevés constatés jusqu’alors.

Coût relatif des crédits immobiliers

En effet, les revenus des ménages qui réalisent ces opérations n’augmentent que lentement (+ 0.9 % en 2018, contre + 2.4 % en 2017), bien en deçà de la hausse du coût des opérations réalisées ou de celle des prix à la consommation. Et dans le même temps, le niveau de l’apport personnel recule rapidement (- 7.1 % en 2018). D’ailleurs, les taux d’apport personnel des emprunteurs ont rarement été aussi bas par le passé, même durant la crise économique et financière internationale des années 2008-2009, lorsque les établissements bancaires soutenaient à bout de bras la demande de crédits des ménages, afin d’éviter une crise des marchés immobiliers résidentiels encore plus profonde.

OPCIComparatif des OPCI accessibles aux particuliers : A lire également

Alstom/Siemens : Bouygues, virulent contre Bruxelles, croit à un dividende
Alstom/Siemens : Bouygues, virulent contre Bruxelles, croit à un dividende

Le géant français Bouygues a dénoncé jeudi le rejet récent par Bruxelles de la fusion des groupes ferroviaires Alstom, dont il est premier actionnaire, et Siemens, prévenant d’insister pour toucher une part du dividende dont il devait profiter.

Logement intermédiaire : bien qu'en avance, Action Logement amende ses objectifs
Logement intermédiaire : bien qu’en avance, Action Logement amende ses objectifs

L’organisme paritaire Action Logement, l’un des principaux acteurs du logement intermédiaire, a annoncé mardi se donner plus de temps que prévu pour atteindre ses objectifs sur ce secteur, à mi-chemin entre privé et HLM, malgré une année 2018 plus productive qu’annoncé.

Ventes de HLM : un besoin pour le secteur mais pas une obligation (gouvernement)
Ventes de HLM : un besoin pour le secteur mais pas une obligation (gouvernement)

Les ventes de HLM, que l’exécutif compte accélérer, ne doivent être ni une obligation ni l’occasion de profiter au privé, a assuré lundi le ministre du Logement, assurant qu’elles contribuent à répondre aux besoins d’un univers confronté à d’importantes mesures d’économies.

Nantes / bulle immobilière : la pénurie de biens immobiliers fait grimper les prix plus que de raison
Nantes / bulle immobilière : la pénurie de biens immobiliers fait grimper les prix plus que de raison

Nantes et ses environs est une zone économique hyper dynamique. Pas moins de 8.000 nouveaux arrivants sur Nantes chaque année ! La pénurie de logements est telle que les prix de l’immobilier explosent, sous la pression des acheteurs. Une bulle immobilière qui fait comparer cette situation à celle de Bordeaux, mais pour des raisons bien différentes. SeLoger confirme cet emballement des prix, +3.70% sur une année, non pas lié, à des spéculations liées à la mise en place d’infrastructures comme à Bordeaux, mais dû essentiellement à la chute de l’offre (-11%).

Logement : les constructeurs de maisons s'attendent à des années difficiles
Logement : les constructeurs de maisons s’attendent à des années difficiles

Première victime du repli de la construction de logements, le marché des maisons ne va pas rebondir cette année et risque de reculer encore par la suite, a prévenu jeudi sa principale fédération, qui en tient la réduction d’aides publiques pour responsable.

Construction : un contrat de filière pour pousser la numérisation et la durabilité du bâtiment
Construction : un contrat de filière pour pousser la numérisation et la durabilité du bâtiment

Le gouvernement et les industriels du secteur de la construction et du bâtiment ont signé mercredi un contrat stratégique de filière qui vise à soutenir les efforts vers la numérisation des entreprises et une plus grande intégration des enjeux environnementaux.

SCPI : une collecte nette 2018 en lourde chute de (-19.40%)
SCPI : une collecte nette 2018 en lourde chute de (-19.40%)

La lourde chute de la collecte nette en SCPI en 2018 était attendue. 2017 était une année de collecte complément irrationnelle. Le marché des SCPI se porte toujours aussi bien, selon les derniers chiffres publiés par l’ASPIM/IEIF, avec une collecte nette de près de 5 milliards d’euros, un pactole pour un placement à risque de perte en capital.

Taux des crédit immobiliers sur février : toujours stables, au niveau de l'inflation selon Cafpi
Taux des crédit immobiliers sur février : toujours stables, au niveau de l’inflation selon Cafpi

La météo des taux de Cafpi donne un aperçu des nouveaux barèmes des banques reçus en février. Ces taux sont ceux qui seront proposés par Cafpi à sa clientèle en ce début de mois.

SCPI : L'IEIF anticipe une baisse des prix de l'immobilier de bureaux sur 2019
SCPI : L’IEIF anticipe une baisse des prix de l’immobilier de bureaux sur 2019

Les signes d’un fort ralentissement du marché de l’immobilier s’accumulent. Certes, nous sommes loin de la panique, mais même l’IEIF, lors de son dernier point sur les perspectives annuelles confirme son anticipation d’une baisse des prix de l’immobilier d’entreprise. La fin de cycle approche. En 2018, la collecte nette en SCPI d’immobilier de bureaux a représenté près de 50% de l’ensemble des investissements, soit pas moins de 2.5 milliards d’euros. Si les gestionnaires semblent véritablement confiant pour cette année 2019, les investisseurs pourraient, de leur côté, patienter quelque peu avant d’investir de nouveau. Les SCPI sont des placements de long terme, rien ne sert de se précipiter pour investir.

Le ministre du Logement prudent sur la fiscalité de l'immobilier
Le ministre du Logement prudent sur la fiscalité de l’immobilier

Le ministre du Logement, Julien Denormandie, s’est montré prudent mardi sur la fiscalité immobilière, se montrant soucieux de stabilité et rejetant notamment de taxer les plus-values sur les résidences principales alors que Bercy avait évoqué cette piste pour réduire les niches fiscales.

SCPI Épargne Pierre : rendement 2018 de 5.97% (TDVM), encore une performance de haut de tableau !
SCPI Épargne Pierre : rendement 2018 de 5.97% (TDVM), encore une performance de haut de tableau !

Les investisseurs en parts de SCPI connaissent bien la société de gestion Voisin, la société de gestion pionnière des SCPI, dès la fin des années 1960. Avec un rendement 2018 frôlant les 6% (TDVM de 5.97%), la SCPI Épargne Pierre devrait, tout comme en 2017, figurer en bonne place parmi les top 5 des meilleurs rendements 2018.

Immobilier de montagne : Top 3 des stations de ski les plus chères de France
Immobilier de montagne : Top 3 des stations de ski les plus chères de France

Et non Courchevel n’est pas la station de ski la plus chère de France pour son immobilier résidentiel ! Mais quelle station de ski est donc n° 1 ? Pour les prix au mètre carré, accrochez-vous, les prix parisiens apparaissent soudain comme étant bon marché ! SeLoger livre son classement sur les hauteurs des prix de l’immobilier de montagne, attention aux fortes pentes !