OPCI : vos avis

TOP des OPCI
GAN PIERRE 1
4/5 (22 avis)
DIVERSIPIERRE
3.63/5 (177 avis)
PREIMIUM
3.4/5 (15 avis)
DYNAPIERRE
3.24/5 (90 avis)
IMMO DIVERSIFICATION
3.23/5 (305 avis)
FRUCTIFRANCE
3.16/5 (61 avis)
OPCIMMO
3.15/5 (364 avis)
OPSIS PATRIMOINE
3.02/5 (55 avis)
SILVER GENERATION
3/5 (38 avis)
AXA SELECTIV IMMO
2.91/5 (117 avis)
SG PIERRE ENTREPRISE
2.78/5 (9 avis)
ECUREUIL IMMO +
2.74/5 (70 avis)
IMMANENS
2.21/5 (19 avis)

OPCI : Comparer

Comparatif des OPCI accessibles aux particuliers : Sondage

Investir sur un OPCI : Vous ...

Comparatif des OPCI accessibles aux particuliers : Actus

Accueil > Actualités > CrowdFunding : toujours en forte progression en 2018, mais des nuages s’accumulent à l’horizon...
CrowdFunding : toujours en forte progression en 2018, mais des nuages s'accumulent à l'horizon...

CrowdFunding : toujours en forte progression en 2018, mais des nuages s’accumulent à l’horizon...

Prendre des risques pour tenter d’obtenir du rendement ? Apparemment, c’est ce qui plaît aux particuliers investisseurs. Ils seraient prêts à perdre tout ou partie de leur capital pour un rendement de 8% à 10% brut, avec une probabilité de défaut de 0,95 sur 10, taux de défaut observé selon UFC-Que Choisir. Sur le papier, il s’agit donc pourtant pas d’une bonne affaire. Mais Le financement participatif de prêt aux entreprises fait tout de même un carton, la progression annuelle en 2018 avoisine les 40% ! Pour les autres secteurs du financement participatif, la mode semble déjà s’estomper peu à peu.

Publié le  à 0 h 0

L’association Financement Participatif France (FPF) et KPMG ont compulsé les données déclaratives de 77 plateformes. Si le crowdfunding progresse toujours fortement en 2018 (+20%), son accélération est de moins en moins forte. Le prêt explose (+40 %), l’investissement en capital continue en revanche de reculer cette année (-19 %) comme en 2017. Le don enregistre quant à lui une très légère baisse (-2 %). Dans le secteur du prêt, c’est le crowdfunding immobilier qui tient le record de hausse : +83% de collecte en 2018. Un carton, mais loin d’être sans risque.

CrowdLending : un secteur qui sait séduire les particuliers, des taux de rendements potentiels alléchants

Avec des taux de rendements potentiels élevés, le prêt sait attirer les particuliers espérant gagner plus, rapidement. Les projets présentés affichent des taux potentiels pour le moins attirant : du 8% à plus de 10% pour des projets de financement essentiellement immobiliers, sur des durées courtes. Ce succès est certes ponctué par quelques échecs, mais une perte de la mise initiale est finalement facilement acceptée par ces investisseurs. Paradoxe bien français, une partie de ces derniers, est par ailleurs, totalement averse à la prise de risques sur les marchés financiers. Comme quoi...

Le monde du crowdfunding n’est pas un long fleuve tranquille

Les plateformes de financement participatif sont nombreuses, et sur un marché de prêt aux entreprises sur lequel les taux d’intérêts sont historiquement bas, proposer du 8 à 10%, c’est de toute évidence, soit du marketing, soit une prise de risque très élevée. Évidemment ces taux élevés ne sont pas proposés sur des longues périodes. Fin 2018, la logique concentration du secteur a débuté. Unilend a fait faillite, avant d’être repris début décembre par Pretup. Homunity avait de son côté été rachetée Credit.fr. Les premiers signes d’un marché en retournement ?

CrowdFunding : 1,5 million d’investisseurs

En baisse de 8%, le nombre d’investisseurs sur les plateformes de crowdfunding reste très élevé, pour des investissements aussi risqués. Pour rappel, la France ne compte que 3,67 millions d’investisseurs particuliers sur les marchés financiers.

Une prise de risques pas toujours maîtrisée, taux de défaut de 9.50%

Pour l’association UFC-Que Choisir, le taux de défaut réel des prêts participatifs aux entreprises serait de 9.50% à l’automne 2018, en forte augmentation depuis février 2017. Sur le papier, multiplier les investissements sur des projets différents ne permettrait donc pas de s’en sortir. Une seule ligne en défaut faisant plonger l’ensemble de la rentabilité du portefeuille. Sur la base de 10 investissements distincts, il faudrait que les projets servent un rendement de 13% brut pour s’en sortir, ce qui est loin d’être le cas. Les intérêts servis étant soumis à fiscalité ([a[flat tax]a]), et les pertes ne venant pas en compensation des intérêts perçus.

Un marché de l’immobilier attendu en difficulté en 2019

Secteur le plus en vogue, le crowdfunding immobilier connaît un taux de défaut moindre. Les investisseurs pensent réduire leurs risques en ventilant leur investissement sur différents projets. Multiplier les lignes d’investissements dans le crowdfunding immobilier ne réduit pas véritablement ses risques. En cas de retournement du marché de l’immobilier, tout le portefeuille sera en détresse. La corrélation entre les différentes lignes existe. Il ne s’agit donc pas là d’une réduction des risques globaux, mais uniquement de la réduction des risques liés à un émetteur donné.

Sous réserve d’être très vigilant. Certaines sociétés en recherche de crédit déposant des dossiers sur plusieurs plateformes concurrentes, histoire d’augmenter le montant ainsi emprunté. Certains se demandent même, si l’emprunt effectué d’un côté sur une plateforme ne correspond pas au remboursement d’un autre emprunt d’une plateforme concurrente. Une pratique qui serait pour le moins malvenue. Dans ce cas, le risque pris par l’investisseur sur de tels projets augmente de façon exponentielle.

Par ailleurs, le marché de l’immobilier serait sensiblement moins porteur pour les mois à venir. La remontée des taux d’intérêts, toujours hypothétique à ce jour, s’annoncerait comme un frein majeur au marché de l’immobilier. D’un autre côté, la surcote actuelle des biens immobiliers a fait l’objet d’alertes de la part des professionnels, tout comme des institutions, à l’instar de la BCE ou encore de la Banque de France.

Investissement en capital en chute libre

L’investissement en capital chute de 19 %. C’est fort logique, la fin de l’[a[ISF]a] et de ses réductions associées a mis un terme à ce type d’investissement pour bon nombre de contribuables concernés. Par ailleurs, les investisseurs ont découvert les méandres de ce type d’investissement, sur le tas. Des sociétés créées de toute pièce pour lever les fonds, adossée aux sociétés d’exploitation de l’activité, possédant les marques. Les investisseurs actionnaires ne sont pas propriétaires d’une partie de la société possédant la marque visée, mais d’une société de financement adossée à cette première. Une différence de taille.

OPCIComparatif des OPCI accessibles aux particuliers : A lire également

Rénovation des bâtiments : vers une prime majorée pour les ménages les plus modestes
Rénovation des bâtiments : vers une prime majorée pour les ménages les plus modestes

Le gouvernement veut transformerà partir de 2020 l’aide à la rénovation énergétique des bâtiments en une prime qui sera majorée pour les ménages les plus modestes, a indiqué vendredi à l’AFP le ministère de la Transition Ecologique.

Contournement de Strasbourg : les opposants cherchent un terrain pour une nouvelle ZAD
Contournement de Strasbourg : les opposants cherchent un terrain pour une nouvelle ZAD

Sans ZAD, il ne sera pas possible de résister durablement : des opposants à l’autoroute de contournement de Strasbourg, chantier confié à Vinci qui a beaucoup progressé ces derniers mois, ont lancé un appel vendredi pour trouver un nouveau terrain.

La croissance du trafic aérien ralentit en Europe, selon ACI Europe
La croissance du trafic aérien ralentit en Europe, selon ACI Europe

La croissance du trafic passagers des aéroports européens a marqué le pas au premier semestre, et il a même significativement baissé en Suède, selon des données publiées jeudi par l’organisation ACI Europe, qui regroupe près de 500 aéroports de 45 pays.

Crédits immobiliers : les taux tombent à un nouveau record en juillet en France
Crédits immobiliers : les taux tombent à un nouveau record en juillet en France

Le taux d’intérêt moyen des crédits immobiliers aux particuliers est tombé en juillet à un niveau jamais vu en France après avoir déjà battu un record les deux mois précédents, montre mardi l’étude mensuelle de référence sur le sujet.

LDLC allège fortement sa dette grâce à des cessions de murs
LDLC allège fortement sa dette grâce à des cessions de murs

Comme promis aux marchés, le vendeur en ligne d’équipements de haute technologie Groupe LDLC a effacé les deux tiers de sa lourde dette, grâce à des cessions immobilières.

Relevé annuel des frais de SCPI : une douche froide pour les épargnants les moins avertis ?
Relevé annuel des frais de SCPI : une douche froide pour les épargnants les moins avertis ?

Depuis l’entrée en application de la directive MIF 2, les épargnants ayant souscrits des parts de SCPI en direct doivent recevoir, chaque année, un relevé annuel de l’ensemble des frais portant sur leurs investissements. Les épargnants n’ont pas tous conscience du niveau élevé des frais pratiqués sur la pierre-papier. La surprise peut être au rendez-vous, d’autant que les frais communiqués seront différents de ceux affichés sur la documentation produit (DICI) de la SCPI.

Rénovation énergétique des bâtiments tertiaires : un décret précise qui est concerné
Rénovation énergétique des bâtiments tertiaires : un décret précise qui est concerné

Les bâtiments tertiaires - bureaux, commerces, hôtels - seront concernés par les contraintes légales de rénovation énergétiques lorsqu’ils hébergent des activités sur plus de 1.000 mètres carrés, précise jeudi un décret paru au Journal Officiel.

Toulouse : le projet de centre commercial Val Tolosa menacé par une décision du Conseil d'Etat
Toulouse : le projet de centre commercial Val Tolosa menacé par une décision du Conseil d’Etat

Au centre d’une vaste bataille juridique, le projet de centre commercial Val Tolosa dans l’ouest toulousain est gravement menacé par une décision du conseil d’Etat qui a confirmé mardi l’annulation d’un arrêté préfectoral de 2013 autorisant la destruction d’espèces protégées.

Des ONG déposent une plainte contre le réacteur EPR de Flamanville
Des ONG déposent une plainte contre le réacteur EPR de Flamanville

Le Réseau Sortir du nucléaire (RSN) et Greenpeace ont annoncé mercredi le dépôt d’une plainte contre EDF pour alerter sur un manque de rigueur systémique aux conséquences dangereuses concernant le réacteur nucléaire EPR en construction à Flamanville (Manche).

Immobilier ancien, la bulle s'envole encore plus haut : les prix grimpent de +3.1% en 3 mois
Immobilier ancien, la bulle s’envole encore plus haut : les prix grimpent de +3.1% en 3 mois

Alors à quand ce krach immobilier en France ? Pour le moment, c’est de la pure folie douce. Le nombre des transactions a explosé pour l’immobilier ancien, +9.80% au cours des 3 derniers mois. Le million de transactions devrait être dépassé en 2019. Côté prix, les vendeurs réalisent les meilleures affaires... +3.50% en seulement 3 mois ! Mais jusqu’à quand ? Le baromètre LPI-SeLoger de juillet 2019 fait état d’un marché de l’immobilier en totale lévitation.

Toulouse : feu vert pour la construction controversée d'une tour de plus de 150 mètres
Toulouse : feu vert pour la construction controversée d’une tour de plus de 150 mètres

Le permis de construire de la Tour Occitanie, un gratte-ciel végétalisé de plus de 150 mètres de haut dessiné par l’architecte américain Daniel Libeskind, a été signé par la mairie de Toulouse qui veut en faire la signature architecturale de la Ville rose, a-t-on appris mercredi auprès de la municipalité.

L'artisanat du bâtiment craint toujours un ralentissement malgré une activité solide au 2T
L’artisanat du bâtiment craint toujours un ralentissement malgré une activité solide au 2T

L’activité du bâtiment a gardé un rythme régulier (+2%) de progression en France au deuxième trimestre, a rapporté mercredi sa principale fédération, qui craint néanmoins une fin d’année plus difficile face au ralentissement général de la construction de logements.