OPCI : vos avis

TOP des OPCI
GAN PIERRE 1
4/5 (22 avis)
DIVERSIPIERRE
3.63/5 (177 avis)
PREIMIUM
3.4/5 (15 avis)
DYNAPIERRE
3.24/5 (90 avis)
IMMO DIVERSIFICATION
3.23/5 (305 avis)
FRUCTIFRANCE
3.16/5 (61 avis)
OPCIMMO
3.15/5 (364 avis)
OPSIS PATRIMOINE
3.02/5 (55 avis)
SILVER GENERATION
3/5 (38 avis)
AXA SELECTIV IMMO
2.91/5 (117 avis)
SG PIERRE ENTREPRISE
2.78/5 (9 avis)
ECUREUIL IMMO +
2.74/5 (70 avis)
IMMANENS
2.21/5 (19 avis)

OPCI : Comparer

Comparatif des OPCI accessibles aux particuliers : Sondage

Investir sur un OPCI : Vous ...

Comparatif des OPCI accessibles aux particuliers : Actus

Accueil > Actualités > Immobilier / charges de copropriétés : hausse moyenne annuelle de +3.10% en 2018
Immobilier / charges de copropriétés : hausse moyenne annuelle de +3.10% en 2018

Immobilier / charges de copropriétés : hausse moyenne annuelle de +3.10% en 2018

La hausse annuelle moyenne des charges de copropriétés en 2018 est de +3.10% dans les principales grandes villes, soit largement supérieure à celle de l’inflation. La disparité entre les différentes ville est surprenante, ainsi, Paris est une nouvelle fois la ville dont les charges de copropriétés sont les plus élevées, +68% par rapport aux villes de province.

Publié le  à 0 h 0

Des charges de copropriété 68% plus élevées à Paris qu’en province, dans un contexte de hausse nationale de 3,1% en un an !

MeilleureCopro publie les résultats de son Observatoire des charges de copropriété© dans les 11 villes les plus peuplées de France en dévoilant d’une part le prix des charges en € / m² Carrez / an et d’autre part l’évolution du prix des charges entre 2017 et 2018. Cette étude se base sur l’analyse de 208 000 copropriétés en France soit 26% du parc national (estimé à 800 000 copropriétés). MeilleureCopro en profite pour faire un bilan sur l’immatriculation obligatoire des copropriétés.

Une fracture entre Paris et la province

Le prix moyen des charges de copropriété en 2018 (en €/m² Carrez/an) montre que la capitale bat un record en affichant une moyenne à 40,4 € / m², à comparer avec le niveau observé dans les métropoles régionales : 24,0 € / m². La moyenne nationale se situe, quant à elle, à 25,8 € / m². Après Paris, ce sont Nice et Lille qui affichent les charges de copropriété les plus élevées. Dans le détail des grandes agglomérations, la palme de la ville où les charges, en valeur absolue, sont les plus chères (hors Paris) revient à Nice (32,6 € /m²/an), suivie de Lille (25,7 €). La moyenne annuelle des charges de copropriété est de 25,1 € à Marseille, 24,9 € à Strasbourg, 23,2 € à Montpellier, 22,6 € à Lyon, 22,4 € à Rennes, 22,2 € à Toulouse, 21,9 € à Nantes et de 19,6 € à Bordeaux.

Si l’on prend l’exemple d’un logement de 60 m² (Carrez), les charges représentent en moyenne, par an, 2 426 € à Paris, 1 957 € à Nice, 1 542 € à Lille ou encore 1 175 € à Bordeaux. Age, taille et équipements jouent sur le poids des charges… L’âge et la taille des copropriétés, mais aussi leurs équipements conditionnent le prix des charges. Ainsi, dans les copropriétés construites avant 1958, les charges annuelles ne représentent en moyenne « que » 23 € / m² Carrez, alors qu’elles pèsent 31 € dans les résidences construites entre 1959 et 1974 et 25 € dans celles édifiées après 1975.

« On aurait pu penser, à priori, que les copropriétés les plus âgées engendreraient les charges les plus lourdes. Cela aurait été le cas dans une configuration d’équipements importants, mais ce n’est qu’à partir des années 60 que les copropriétés ont multiplié les équipements énergivores comme les ascenseurs ou les chaudières collectives  », précise Edouard-Jean Clouet, Président de MeilleureCopro.

Les copropriétés des années 60 et 70 (jusqu’en 1974) affichent donc les charges les plus lourdes pour cette raison, en plus du fait qu’elles n’étaient pas encore touchées par la politique d’économie d’énergie qui a suivi la crise pétrolière de 74. Les copropriétés construites après 1975 ont intégré (et cela continue aujourd’hui) la nécessité de faire attention aux dépenses énergétiques pour des raisons financières d’abord, puis pour des raisons écologiques.

OPCIComparatif des OPCI accessibles aux particuliers : A lire également

Rénovation des bâtiments : vers une prime majorée pour les ménages les plus modestes
Rénovation des bâtiments : vers une prime majorée pour les ménages les plus modestes

Le gouvernement veut transformerà partir de 2020 l’aide à la rénovation énergétique des bâtiments en une prime qui sera majorée pour les ménages les plus modestes, a indiqué vendredi à l’AFP le ministère de la Transition Ecologique.

Contournement de Strasbourg : les opposants cherchent un terrain pour une nouvelle ZAD
Contournement de Strasbourg : les opposants cherchent un terrain pour une nouvelle ZAD

Sans ZAD, il ne sera pas possible de résister durablement : des opposants à l’autoroute de contournement de Strasbourg, chantier confié à Vinci qui a beaucoup progressé ces derniers mois, ont lancé un appel vendredi pour trouver un nouveau terrain.

La croissance du trafic aérien ralentit en Europe, selon ACI Europe
La croissance du trafic aérien ralentit en Europe, selon ACI Europe

La croissance du trafic passagers des aéroports européens a marqué le pas au premier semestre, et il a même significativement baissé en Suède, selon des données publiées jeudi par l’organisation ACI Europe, qui regroupe près de 500 aéroports de 45 pays.

Crédits immobiliers : les taux tombent à un nouveau record en juillet en France
Crédits immobiliers : les taux tombent à un nouveau record en juillet en France

Le taux d’intérêt moyen des crédits immobiliers aux particuliers est tombé en juillet à un niveau jamais vu en France après avoir déjà battu un record les deux mois précédents, montre mardi l’étude mensuelle de référence sur le sujet.

LDLC allège fortement sa dette grâce à des cessions de murs
LDLC allège fortement sa dette grâce à des cessions de murs

Comme promis aux marchés, le vendeur en ligne d’équipements de haute technologie Groupe LDLC a effacé les deux tiers de sa lourde dette, grâce à des cessions immobilières.

Relevé annuel des frais de SCPI : une douche froide pour les épargnants les moins avertis ?
Relevé annuel des frais de SCPI : une douche froide pour les épargnants les moins avertis ?

Depuis l’entrée en application de la directive MIF 2, les épargnants ayant souscrits des parts de SCPI en direct doivent recevoir, chaque année, un relevé annuel de l’ensemble des frais portant sur leurs investissements. Les épargnants n’ont pas tous conscience du niveau élevé des frais pratiqués sur la pierre-papier. La surprise peut être au rendez-vous, d’autant que les frais communiqués seront différents de ceux affichés sur la documentation produit (DICI) de la SCPI.

Rénovation énergétique des bâtiments tertiaires : un décret précise qui est concerné
Rénovation énergétique des bâtiments tertiaires : un décret précise qui est concerné

Les bâtiments tertiaires - bureaux, commerces, hôtels - seront concernés par les contraintes légales de rénovation énergétiques lorsqu’ils hébergent des activités sur plus de 1.000 mètres carrés, précise jeudi un décret paru au Journal Officiel.

Toulouse : le projet de centre commercial Val Tolosa menacé par une décision du Conseil d'Etat
Toulouse : le projet de centre commercial Val Tolosa menacé par une décision du Conseil d’Etat

Au centre d’une vaste bataille juridique, le projet de centre commercial Val Tolosa dans l’ouest toulousain est gravement menacé par une décision du conseil d’Etat qui a confirmé mardi l’annulation d’un arrêté préfectoral de 2013 autorisant la destruction d’espèces protégées.

Des ONG déposent une plainte contre le réacteur EPR de Flamanville
Des ONG déposent une plainte contre le réacteur EPR de Flamanville

Le Réseau Sortir du nucléaire (RSN) et Greenpeace ont annoncé mercredi le dépôt d’une plainte contre EDF pour alerter sur un manque de rigueur systémique aux conséquences dangereuses concernant le réacteur nucléaire EPR en construction à Flamanville (Manche).

Immobilier ancien, la bulle s'envole encore plus haut : les prix grimpent de +3.1% en 3 mois
Immobilier ancien, la bulle s’envole encore plus haut : les prix grimpent de +3.1% en 3 mois

Alors à quand ce krach immobilier en France ? Pour le moment, c’est de la pure folie douce. Le nombre des transactions a explosé pour l’immobilier ancien, +9.80% au cours des 3 derniers mois. Le million de transactions devrait être dépassé en 2019. Côté prix, les vendeurs réalisent les meilleures affaires... +3.50% en seulement 3 mois ! Mais jusqu’à quand ? Le baromètre LPI-SeLoger de juillet 2019 fait état d’un marché de l’immobilier en totale lévitation.

Toulouse : feu vert pour la construction controversée d'une tour de plus de 150 mètres
Toulouse : feu vert pour la construction controversée d’une tour de plus de 150 mètres

Le permis de construire de la Tour Occitanie, un gratte-ciel végétalisé de plus de 150 mètres de haut dessiné par l’architecte américain Daniel Libeskind, a été signé par la mairie de Toulouse qui veut en faire la signature architecturale de la Ville rose, a-t-on appris mercredi auprès de la municipalité.

L'artisanat du bâtiment craint toujours un ralentissement malgré une activité solide au 2T
L’artisanat du bâtiment craint toujours un ralentissement malgré une activité solide au 2T

L’activité du bâtiment a gardé un rythme régulier (+2%) de progression en France au deuxième trimestre, a rapporté mercredi sa principale fédération, qui craint néanmoins une fin d’année plus difficile face au ralentissement général de la construction de logements.