OPCI : vos avis

TOP des OPCI
GAN PIERRE 1
3.89/5 (18 avis)
DIVERSIPIERRE
3.62/5 (176 avis)
PREIMIUM
3.4/5 (15 avis)
DYNAPIERRE
3.24/5 (90 avis)
IMMO DIVERSIFICATION
3.23/5 (301 avis)
OPCIMMO
3.16/5 (358 avis)
FRUCTIFRANCE
3.13/5 (60 avis)
OPSIS PATRIMOINE
3.02/5 (55 avis)
SG PIERRE ENTREPRISE
3/5 (8 avis)
SILVER GENERATION
3/5 (35 avis)
AXA SELECTIV IMMO
2.93/5 (115 avis)
ECUREUIL IMMO +
2.74/5 (69 avis)
IMMANENS
2.21/5 (19 avis)

OPCI : Comparer

Comparatif des OPCI accessibles aux particuliers : Sondage

Investir sur un OPCI : Vous ...

Comparatif des OPCI accessibles aux particuliers : Actus

Accueil > Actualités > Imposition des plus-values immobilières : l’idée d’une refonte refait surface, incluant les résidences principales
Imposition des plus-values immobilières : l'idée d'une refonte refait surface, incluant les résidences principales

Imposition des plus-values immobilières : l’idée d’une refonte refait surface, incluant les résidences principales

En marge du grand débat national, Emmanuel Macron répondait, lors d’une rencontre publique à Bourg-de-Péage (26) à un intervenant qui suggérait de réguler certaines plus-values immobilières. Le Président de la République s’est dit effectivement favorable à une refonte de l’imposition des plus-values immobilières, en faisant référence aux résidences principales, mais également à ces cas de plus-values opportunistes, en citant l’arrivée du TGV dans la région bordelaise.

Publié le  à 0 h 0

Surtaxation des plus-values immobilières, l’idée refait surface

Emmanuel Macron a discrètement lancé la piste à l’occasion du grand débat national. « Votre idée est très bonne », a déclaré le chef de l’État fin janvier lors d’une rencontre publique à Bourg-de-Péage (26) à un intervenant qui suggérait de « réguler » certaines plus-values immobilières. À « Bordeaux, il y a eu beaucoup de plus-values immobilières quand le TGV est arrivé », a souligné Emmanuel Macron. Le chef de l’État pointe du doigt une « injustice » en faveur de propriétaires qui « n’ont pas travaillé pour ça. »

Inclusion des résidences principales, actuellement non taxées sur les plus-values

Les propos du président, selon qui ces plus-values ne sont « pas taxées », semblent concerner prioritairement les résidences principales, qui sont effectivement exonérées à la revente. De son côté, la Fondation Abbé-Pierre, dans son rapport annuel sur le mal-logement, propose d’instaurer une « taxe Tobin » sur l’immobilier de luxe. Comment ? « En augmentant les droits de mutation sur les biens immobiliers les plus chers et redistribuer cette somme pour lutter contre la ségrégation urbaine ». Une solution à laquelle le ministre du Logement Julien Denormandie n’est pas favorable.

Les professionnels de l’immobilier sont évidemment contre cette idée. « On est dans un pays où on est incapable de traiter un problème sans qu’à la fin on fasse autrement que par une taxe, regrette Nordine Hachemi, PDG du promoteur immobilier Kaufman & Broad. Le logement est déjà extrêmement taxé ».

En 2017, l’immobilier a certes coûté 41,9 milliards d’euros d’aides à l’État - un chiffre stable depuis dix ans - mais lui a rapporté 74,4 milliards d’euros en impôts et taxes - un chiffre en hausse de 11 milliards sur 4 ans. Soit un gain de plus de 32 milliards d’euros, selon un rapport de la Commission des comptes du logement publié l’été dernier.

Bercy reconnaît « certaines inadéquations » de la fiscalité immobilière

Un bien immobilier est d’abord soumis à la taxe foncière lors de sa détention. Or, cet impôt local se calcule sur des bases qui n’ont presque pas été recalculées depuis 1970 et sont « déconnectées(s) » de la réalité du marché, selon le conseil des prélèvements obligatoires. Ensuite, s’il est loué, les loyers sont soumis à l’impôt sur le revenu. Puis, à la revente, il est soumis aux « droits de mutation », qui vont dans l’ensemble alimenter les finances de la commune et du département malgré l’expression consacrée de « frais de notaires ». Pendant la campagne présidentielle, Emmanuel Macron avait promis de les baisser. Aujourd’hui, ils sont parmi les plus élevés d’Europe.

Parallèlement à l’exonération à la revente sur les résidences principales, le niveau de l’imposition baisse sur les autres biens - résidences secondaires, logements loués - en fonction du temps de détention jusqu’à devenir nul après 22 ans. « Tout le système est à revoir : il est non seulement injuste mais complètement inefficace », conclut Alain Trannoy, jugeant bienvenu de transférer toute la taxation sur la détention des biens et non les transactions afin de fluidifier le marché. Or, « ce que le président de la République dit, c’est “on va rajouter une couche de complexité” », regrette-t-il.

OPCIComparatif des OPCI accessibles aux particuliers : A lire également

Souscriptions fermées pour la SCPI Novapierre Allemagne, capital maximal atteint
Souscriptions fermées pour la SCPI Novapierre Allemagne, capital maximal atteint

Mauvaise nouvelle pour les épargnants souhaitant investir sur la SCPI Novapierre Allemagne de Paref Gestion, son capital maximum statutaire a récemment été atteint. Il faudra donc s’orienter vers d’autres SCPI investissant en Allemagne. Depuis le succès du lancement de la SCPI Novapierrre Allemagne, l’offre sur ce secteur géographique s’est largement étoffée.

Rénovation des logements : l'agence publique simplifie les procédures
Rénovation des logements : l’agence publique simplifie les procédures

L’Agence nationale de l’habitat (Anah), organisme public destiné à subventionner les travaux sur les logements privés, a fait part jeudi de mesures destinées à simplifier l’accès à ses procédures, alors qu’elle peine depuis des années à atteindre ses objectifs.

Sarthe : la LGV passe près de son château, il obtient plus de 700.000 euros
Sarthe : la LGV passe près de son château, il obtient plus de 700.000 euros

Le tribunal administratif de Nantes a condamné Eiffage Rail Express, maître d’ouvrage de la ligne à grande vitesse Bretagne-Pays de la Loire, à verser plus de 700.000 euros au propriétaire d’un château situé à Coulans-sur-Gée, près du Mans, et impacté par le trafic ferroviaire, a-t-on appris jeudi auprès de cette juridiction.

Où acheter un studio pour le louer ? Top 50 des villes les plus rentables
Où acheter un studio pour le louer ? Top 50 des villes les plus rentables

Vous souhaitez acheter un bien immobilier pour le louer ? Si vous souhaitez percevoir un rendement attractif, vous devez impérativement ne pas acheter trop cher votre bien. Ainsi, Paris est de fait, une des villes les moins rentables de France pour l’investissement immobilier locatif. Mais attention, le taux de rentabilité brut n’est pas tout, encore faut-il pouvoir trouver rapidement des locataires ! Détails.

Biens mal acquis : la justice ordonne un procès à Paris pour l'oncle de Bachar al-Assad (sources concordantes)
Biens mal acquis : la justice ordonne un procès à Paris pour l’oncle de Bachar al-Assad (sources concordantes)

Un juge d’instruction a ordonné un procès devant le tribunal correctionnel à Paris pour l’oncle de Bachar al-Assad, soupçonné de s’être frauduleusement bâti en France un empire immobilier estimé à 90 millions d’euros, a appris mercredi l’AFP de sources concordantes.

La loi PACTE élargit le champ des possibles pour les SCPI : panneaux photovoltaïques, espaces de coworking, SCI de SCI...
La loi PACTE élargit le champ des possibles pour les SCPI : panneaux photovoltaïques, espaces de coworking, SCI de SCI...

La loi PACTE, avec ses 220 mesures, change en partie la donne pour les entreprises et l’épargne retraite. A mi-chemin entre les deux, cette loi élargit également le champ d’action des SCPI, en leur permettant de détenir, à titre accessoire, des biens meubles et meublants. Panneaux photovoltaïques, location d’espaces de coworking, SCI de SCI, participations indirectes... L’ASPIM se félicite de ses nouvelles opportunités pour les SCPI.

L'artisanat du bâtiment commence bien 2019 mais reste inquiet
L’artisanat du bâtiment commence bien 2019 mais reste inquiet

L’artisanat du bâtiment a vu son activité progresser au premier trimestre 2019 grâce à une météo favorable, mais continue à prévoir une stagnation sur l’ensemble de l’année, répercutant le ralentissement de la construction de logements, a prévenu mercredi sa principale fédération.

Marseille : la Ville fait appel de l'annulation de son plan de rénovation des écoles
Marseille : la Ville fait appel de l’annulation de son plan de rénovation des écoles

La municipalité de Marseille a fait appel de la décision du tribunal administratif qui avait annulé en février son plan de rénovation à un milliard d’euros d’une trentaine d’écoles primaires via un partenariat public-privé (PPP) très critiqué, a-t-on appris mardi auprès du tribunal.

Crédits immobiliers : nette baisse des taux en mars, près du plancher historique
Crédits immobiliers : nette baisse des taux en mars, près du plancher historique

Les banques françaises ont nettement baissé en mars les taux d’intérêt des crédits immobiliers aux particuliers, leur niveau se rapprochant du plancher historique et restant proche de l’inflation, montre une étude mensuelle publiée mardi.

Futur terminal 4 à Roissy : des élus demandent la réduction des vols de nuit
Futur terminal 4 à Roissy : des élus demandent la réduction des vols de nuit

Nous demandonsà l’Etat de protéger notre santé, notre environnement, notre sécurité : des élus riverains de l’aéroport de Roissy ont lancé lundi une pétition, réclamant notamment la réduction des vols de nuit en compensation de la création d’un futur méga-terminal.

SCPI Accimmo Pierre : nouvelle acquisition sur Lille, immeuble EURAVENIR, à deux pas de la gare Lille-Europe
SCPI Accimmo Pierre : nouvelle acquisition sur Lille, immeuble EURAVENIR, à deux pas de la gare Lille-Europe

BNP Paribas REIM annonce l’acquisition de l’immeuble de bureaux EURAVENIR auprès d’AVENIR & TERRITOIRES, filiale du Groupe IRD.

Marchands de sommeil : prison ferme requise contre une figure de la communauté sikh
Marchands de sommeil : prison ferme requise contre une figure de la communauté sikh

Six mois de prison ferme ontété requis mercredi à Bobigny contre une figure de la communauté sikh de Seine-Saint-Denis devenue, selon la procureure, un professionnel de l’exploitation de la vulnérabilité de sans-papiers qu’il logeait par dizaines dans des conditions indignes.