OPCI : vos avis

TOP des OPCI
GAN PIERRE 1
4.07/5 (15 avis)
DIVERSIPIERRE
3.64/5 (171 avis)
PREIMIUM
3.54/5 (13 avis)
IMMO DIVERSIFICATION
3.23/5 (295 avis)
DYNAPIERRE
3.19/5 (85 avis)
OPCIMMO
3.18/5 (353 avis)
FRUCTIFRANCE
3.17/5 (59 avis)
SILVER GENERATION
3.07/5 (30 avis)
OPSIS PATRIMOINE
3.02/5 (55 avis)
SG PIERRE ENTREPRISE
3/5 (8 avis)
AXA SELECTIV IMMO
2.92/5 (114 avis)
ECUREUIL IMMO +
2.7/5 (66 avis)
IMMANENS
2.21/5 (19 avis)

OPCI : Comparer

Comparatif des OPCI accessibles aux particuliers : Sondage

Investir sur un OPCI : Vous ...

Comparatif des OPCI accessibles aux particuliers : Actus

Accueil > Actualités > Projet Loi Logement, la FNAIM propose 30 mesures, le gouvernement disposera, ou pas
Projet Loi Logement, la FNAIM propose 30 mesures, le gouvernement disposera, ou pas

Projet Loi Logement, la FNAIM propose 30 mesures, le gouvernement disposera, ou pas

Véritable force de proposition, la FNAIM souhaite activement participer de manière constructive à l’élaboration d’une politique cohérente de l’habitat. Ainsi, la Fédération Nationale de l’Immobilier a formulé une trentaine de propositions à l’occasion de la Conférence de Consensus sur le Logement.

Publié le  à 0 h 0

Les réunions se sont tenues entre les mois de décembre et février au Sénat en présence du ministre de la Cohésion des Territoires, Jacques Mézard, du secrétaire d’État au Logement, Julien Denormandie et de nombreux parlementaires. La FNAIM qui fut très largement contributrice, est assez positive quant à l’issue de la conférence compte tenu de l’écoute de ses interlocuteurs et de l’accueil favorable de ses propositions. Elle reste toutefois dans l’attente des retours du Gouvernement et des parlementaires.

Une vraie protection de l’agent immobilier

La Fédération a premièrement expliqué son attachement visant à protéger le statut d’agent immobilier, afin que le consommateur soit bien conscient des compétences spécifiques de son interlocuteur professionnel. Dans la même logique, elle a souhaité que le CNTGI (Conseil National de la Gestion et de la Transaction Immobilière) conserve la personnalité morale et ne voit pas ses prérogatives ramenées à la portion congrue.

L’impérieuse nécessité d’un statut du bailleur privé

Parmi les autres propositions formulées, la Fédération a rappelé certaines recommandations de longue date, mais toujours d’actualité :

  • La nécessité de rééquilibrer certaines dispositions de la loi ALUR ;
  • Le besoin de reconnaître le statut de bailleur privé en raison du rôle majeur joué par celui-ci dans l’économie productive.

Transition numérique des logements : des propositions qui vont dans le bon sens

  • Plusieurs autres dispositions ont été accueillies favorablement, notamment :
  • Le bail mobilité ;
  • La fin de l’encadrement obligatoire des loyers à l’issue de l’agrément des observatoires locaux ;
  • Le bail digital unique qui digitaliserait le parcours contractuel des locataires dans le parc privé ; cette proposition allant plus loin que le projet de texte des pouvoirs publics

Réforme de la copropriété

La FNAIM -qui rappelle que 90% des copropriétés sont gérées par des professionnels- dénonce un manque de visibilité sur une réforme qui s’annonce pourtant fondamentale sur un modèle qui concerne des millions de propriétaires et qui a fait ces preuves grâce aux syndics professionnels.

La Fédération soutient cette réforme à condition qu’elle passe par un débat parlementaire et non par voie d’ordonnances.

Des propositions innovantes

Les suggestions suivantes ont également été communiquées afin de fluidifier le marché et de porter l’offre du parc privé locatif à 7 millions de logements :

Transmission facilitée des prêts du vendeur à l’acquéreur afin de permettre de prolonger l’effet taux bas ;

Dynamisation de la primo-accession en rendant éligibles les primo-accédants au [a[dispositif PINEL]a] ;

Exonération d’impôt sur les revenus fonciers lorsque le bailleur est à la [a[retraite]a] sous réserve qu’il ait préalablement mis son bien en location pendant une certaine durée ;

Et pour les professionnels de l’immobilier, la FNAIM suggère la simplification des avant-contrats en vente, en préfiguration de la digitalisation du parcours contractuel en lien avec le Notariat.

Soucieuse de la revitalisation des centres bourgs, la FNAIM a suggéré l’idée de baux commerciaux supra dérogatoires au statut des baux commerciaux. Cela inciterait les communes à exercer leur droit de préemption urbain sur des murs commerciaux pour soutenir l’installation de nouveaux commerces :

Économie du bail « supra dérogatoire »

  • durée illimitée
  • faculté pour le preneur de le dénoncer chaque année avec un préavis de six mois pour laisser le temps à la commune de retrouver un preneur
  • possibilité sur un même local de conclure plusieurs baux supra dérogatoires successifs

Remembrer les locaux commerciaux des centres-villes

  • répondre aux besoins d’extension des surfaces de vente des commerces de centre-ville pour favoriser la revitalisation des centres urbains.
  • définir un périmètre de remembrement et décider de dispositions incitatives pour accompagner les propriétaires (ex : exonération de taxes foncières)
  • échange ou extension de locaux

La FNAIM est prête à s’engager sur un protocole et œuvrer à la mise en place d’un « kit de décisions opérationnelles et de communication » pour accompagner les collectivités locales. Pour ce faire, elle propose de s’appuyer sur la force de son maillage territorial et son contact permanent entre les syndics de copropriétés et les propriétaires.

Vers une collaboration utile pour nos concitoyens ?

La Fédération a besoin d’interlocuteurs compétents et impliqués, dans les instances législatives comme dans l’exécutif. Ses représentants se sont investis pleinement auprès des politiques. Il appartient maintenant à ces derniers de faire de cette conférence un succès ou un échec.

OPCIComparatif des OPCI accessibles aux particuliers : A lire également

Redevances : les propositions des aéroports de Nice et Cannes refusées
Redevances : les propositions des aéroports de Nice et Cannes refusées

L’autorité de supervision indépendante des redevances aéroportuaires (ASI) a rejeté une seconde proposition tarifaire des aéroports de Nice-Côte d’Azur et Cannes-Mandelieu et fixera elle même le tarif des redevances aéroportuaires pour 2019, selon la décision publiée sur son site.

SCPI CORUM ORIGIN et CORUM XL : rendements 2018 de 7.28% et 7.91%, des performances exceptionnelles
SCPI CORUM ORIGIN et CORUM XL : rendements 2018 de 7.28% et 7.91%, des performances exceptionnelles

La société de gestion CORUM avait prévenu : l’année 2018 sera exceptionnelle. Les rendements de ses deux SCPI phares, rompues à figurer en tête de tableau des performances des SCPI, devraient, une nouvelle fois, battre toute la concurrence haut la main. Avec des rendements respectifs de 7.28% pour Corum Origin (ex Corum Convictions) et de 7.91% pour Corum XL, il est clair que la barre semble inatteignable.

Pinel dans l'ancien (DeNormandie) : La FNAIM félicite le ministre du logement
Pinel dans l’ancien (DeNormandie) : La FNAIM félicite le ministre du logement

La Fnaim, première organisation des intermédiaires de l’immobilier français, a salué mercredi l’aide fiscale à la rénovation des logements anciens qui est entrée en vigueur le 1er janvier après avoir été portée par le ministre du logement, Julien Denormandie.

Logement : le Sénat rétablit des mesures censurées par le Conseil constitutionnel
Logement : le Sénat rétablit des mesures censurées par le Conseil constitutionnel

Le Sénat a adopté en première lecture, dans la nuit de mardi à mercredi, avec le soutien du gouvernement, une proposition de loi LR reprenant des mesures de la loi Elan sur le logement censurées par le Conseil constitutionnel pour des raisons de forme.

L'artisanat du bâtiment s'attend à souffrir du déclin de la construction
L’artisanat du bâtiment s’attend à souffrir du déclin de la construction

L’artisanat du bâtiment s’attend à voir son activité ralentir au point de quasiment stagner cette année après avoir pâti du mouvement des gilets jaunes et, surtout, face au ralentissement de la construction en France, a estimé mardi sa principale fédération.

En appel, le propriétaire du château Diter, à Grasse, reconnaît des erreurs
En appel, le propriétaire du château Diter, à Grasse, reconnaît des erreurs

Patrick Diter, propriétaire à Grasse d’un vaste palais de style Renaissance qui avait été condamné en première instance à détruire l’ensemble des constructions réalisées sur sa propriété depuis 2006, a reconnu lundi en appel des erreurs, laissant entendre qu’il était prêt à la démolir.

Habitat indigne : face à des ministres, le timide mea culpa d'un propriétaire
Habitat indigne : face à des ministres, le timide mea culpa d’un propriétaire

Je vais tout refaire ! Face aux ministres venus présenter lundi un arsenal contre les marchands de sommeil, un propriétaire de Pierrefitte-sur-Seine (Seine-Saint-Denis) qui a divisé un pavillon en 12 logements loués au prix fort a livré un timide mea culpa.

Immobilier ancien en France : rythme de hausse plus faible en 2018 (agences)
Immobilier ancien en France : rythme de hausse plus faible en 2018 (agences)

Les ventes d’immobilier ancien ont augmenté, mais à un rythme nettement ralenti l’an dernier en France, tandis que la cadence de progression des prix s’est plutôt stabilisée, rapportent lundi les plus gros réseaux d’agence, s’attendant à une activité solide en 2019 face à des taux toujours bas.

Crédits immobiliers à fin 2018 : record historique de la durée moyenne d'emprunt, 226 mois, soit 10 mois de plus qu'en 2017
Crédits immobiliers à fin 2018 : record historique de la durée moyenne d’emprunt, 226 mois, soit 10 mois de plus qu’en 2017

C’est un risque majeur pour le marché de l’immobilier. La faiblesse des taux d’intérêts permet aux acheteurs de s’endetter sur le très long terme. Sur l’année 2018, la durée moyenne des durées de crédits est en hausse de 10 mois, soit 226 mois. Un record historique. Bilan, même avec des taux de crédits immobiliers stables, à 1.44% en moyenne, le coût total de ces crédits long terme est loin d’être une bonne affaire. Les prix de l’immobilier étant toujours surévalués, les lendemains risquent d’être difficiles.

Crédits immobiliers en France : désormais sous l'inflation, les taux n'ont pas rebondi en 2018
Crédits immobiliers en France : désormais sous l’inflation, les taux n’ont pas rebondi en 2018

Les banques françaises ont légèrement abaissé en décembre les taux d’intérêts des crédits immobiliers aux particuliers, ces derniers achevant l’année à un niveau proche de leur plancher historique et s’installant sous l’inflation, selon une étude publiée jeudi.

Immobilier : les principaux marchés mondiaux du logement devraient ralentir en 2019 (Fitch)
Immobilier : les principaux marchés mondiaux du logement devraient ralentir en 2019 (Fitch)

Les grands marchés du logement vont avoir tendance à ralentir à travers le monde cette année sur fond de durcissement des conditions de crédit, même si les prix vont continuer à monter dans de nombreux pays, a estimé mercredi l’agence Fitch.

Produits de construction : prudence pour 2019 après une année 2018 un peu décevante
Produits de construction : prudence pour 2019 après une année 2018 un peu décevante

La majorité des fabricants français de produits pour la construction prévoient une stabilité ou une légère hausse de leur activité en 2019 après une année 2018 un peu décevante, selon l’enquête annuelle de leur fédération AIMCC.