OPCI : vos avis

TOP des OPCI
GAN PIERRE 1
3.92/5 (12 avis)
DIVERSIPIERRE
3.63/5 (160 avis)
PREIMIUM
3.5/5 (12 avis)
IMMO DIVERSIFICATION
3.21/5 (281 avis)
DYNAPIERRE
3.18/5 (78 avis)
OPCIMMO
3.18/5 (346 avis)
FRUCTIFRANCE
3.17/5 (59 avis)
SILVER GENERATION
3.04/5 (26 avis)
SG PIERRE ENTREPRISE
3/5 (8 avis)
OPSIS PATRIMOINE
2.98/5 (51 avis)
AXA SELECTIV IMMO
2.95/5 (112 avis)
ECUREUIL IMMO +
2.7/5 (64 avis)
IMMANENS
2.21/5 (19 avis)

OPCI : Comparer

Comparatif des OPCI accessibles aux particuliers : Sondage

Investir sur un OPCI : Vous ...

Comparatif des OPCI accessibles aux particuliers : Actus

Accueil > Actualités > Ruineuse pour les communes, la gestion des piscines publiques doit être repensée (Cour des comptes)
Ruineuse pour les communes, la gestion des piscines publiques doit être repensée (Cour des comptes)

Ruineuse pour les communes, la gestion des piscines publiques doit être repensée (Cour des comptes)

Invariablement déficitaires, les piscines publiques plombent les comptes des municipalités, et ces équipements complexes et coûteux devraient être gérés par les intercommunalités, dont le territoire correspond au bassin de vie des usagers, estime mercredi la Cour des comptes

Publié le  à 0 h 0

Ruineuse pour les communes, la gestion des piscines publiques doit être repensée (Cour des comptes)

La Cour a contrôlé la gestion de "plus de 100 piscines et centres aquatiques" sur 69 collectivités territoriales et groupements de communes rassemblant 6 millions d’habitants, dans le cadre de son rapport annuel publié mercredi.

Elle souligne qu’avec un coût moyen de construction de 25 millions d’euros, des "coûts d’exploitation élevés" et des recettes "modérées par l’exercice de missions de service public" , la gestion de ces équipements "entraîne systématiquement un déficit important".

Or dans "la majorité des opérations examinées", l’addition grimpe dès la construction, au coût souvent sous-estimé et à l’exécution parfois accompagnée d’une "dérive", du fait de "faibles compétences techniques et financières" mobilisées par les municipalités.

Ainsi la construction du centre nautique "Plaine Oxygène" au Mesnil-Amelot (Seine-et-Marne) a coûté 50,4 millions d’euros, contre 25,2 millions estimés. Et "initialement prévus, une patinoire et un bowling ont été partiellement construits, mais ensuite exclus du projet avant sa mise en service", tandis que "des bassins extérieurs et un tobogganà plusieurs pistes (...) n’ont jamais été utilisés et sont aujourd’hui à l’abandon", écrit la Cour.

En outre, aucun des équipements examinés "ne présente un résultat d’exploitation équilibré ou excédentaire" : le niveau de déficit moyen des piscines contrôlées est de 640.000euros par an. Il va de 6 euros par habitant et par an pour Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines) à 124 euros pour Avesnes-sur-Helpe (Nord).

Ce déficit d’exploitation "structurel et permanent" doit amener "les collectivités propriétaires à mieux adapter l’offre aux demandes de la population, de manière à réduire le montant de leur prise en charge", et aussi à transférer la gestion de leur piscine à l’intercommunalité.

Cela "permettrait de rapprocher la prise de décision publique du bassin de vie des usagers, de mieux organiser leur gestion et d’assurer leur programmation à une échelle territoriale plus conforme aux besoins des populations". Car nombre de communes rurales et périurbaines exploitent des équipements majoritairement fréquentés par des non-résidents.

Dans ce contexte, la Cour recommande de "simplifier ou supprimer le soutien del’État" au financement de la construction de ces équipements.

Elle souhaite voir les collectivités territoriales renforcer le suivi du coût de fonctionnement des équipements aquatiques, et étudier systématiquement la pertinence de leur transfert aux établissements publics de coopération intercommunale (EPCI).

OPCIComparatif des OPCI accessibles aux particuliers : A lire également

SCI ViaGénérations, premier fonds viager accessible aux épargnants, via une sélection de contrats d'assurance-vie
SCI ViaGénérations, premier fonds viager accessible aux épargnants, via une sélection de contrats d’assurance-vie

ViaGénérations, la SCI lancée fin 2017 par Turgot Asset Management pour le compte d’investisseurs institutionnels, devient le premier fonds viager éligible aux contrats d’assurance-vie.

100% des nouveaux logements sociaux parisiens resteront accessibles aux handicapés (Hidalgo)
100% des nouveaux logements sociaux parisiens resteront accessibles aux handicapés (Hidalgo)

Cent pour cent des nouveaux logements sociaux créés à Paris continueront à être accessibles aux personnes en situation de handicap, a annoncé la maire (PS) de Paris Anne Hidalgo dans un communiqué mercredi.

Gironde : l'Etat va faire désamianter l'immeuble côtier symbole de l'érosion
Gironde : l’Etat va faire désamianter l’immeuble côtier symbole de l’érosion

L’État va prendre à sa charge le désamiantage du Signal, un immeuble de Soulac-sur-Mer (Gironde) menacé par l’érosion côtière, dont les propriétaires réclament aux pouvoirs publics une indemnisation depuis leur évacuation en 2014.

Encadrement des loyers : l'Assemblée vote le caractère optionnel et expérimental
Encadrement des loyers : l’Assemblée vote le caractère optionnel et expérimental

L’Assemblée nationale a approuvé vendredi le caractère expérimental et optionnel du dispositif d’encadrement des loyers, une mesure phare du quinquennat Hollande, une décision pragmatique selon le gouvernement, mais qui n’a contenté ni droite ni gauche pour des raisons opposées.

Immobilier ancien : la hausse irrationnelle des prix accélère encore au 1e trimestre 2018
Immobilier ancien : la hausse irrationnelle des prix accélère encore au 1e trimestre 2018

Selon l’indice Notaires-Insee publié hier, les prix de l’immobilier ancien ont encore augmenté de 3.50% au 1er trimestre 2018, par rapport à la même période de 2017. À Paris, le délire continue, la hausse des prix dépasse les 7%, à +7.30 % !

Une association abandonne ses recours contre l'implantation d'Ikea à Nice
Une association abandonne ses recours contre l’implantation d’Ikea à Nice

L’association En Toute Franchise, partie en guerre contre l’implantation d’un magasin Ikea aux portes de Nice, a décidé de jeter l’éponge, a indiqué mercredi sa présidente Martine Donnette, qui lutte contre les abus de l’urbanisme commercial.

Crédits immobiliers : taux en légère baisse en mai
Crédits immobiliers : taux en légère baisse en mai

Les crédits immobiliers accordés aux particuliers par les banques françaises ont légèrement poursuivi leur recul en mai, face notamment à l’érosion de la demande, pour retrouver leur niveau de début 2017, selon une étude publiée mardi.

SCPI et OPCI 2018 : un premier trimestre au niveau attendu pour l'ASPIM
SCPI et OPCI 2018 : un premier trimestre au niveau attendu pour l’ASPIM

Après une collecte exceptionnelle au premier semestre 2017, le retour à la normale initié au second semestre 2017 se confirme au premier trimestre 2018. La mise en place de l’IFI aura eu un impact mesuré sur l’investissement. Sur les douze derniers mois, les SCPI Immobilier d’entreprise ont collecté 4,488 milliards €. Sur les douze derniers mois, le OPCI « Grand public » ont collecté 2,995 milliards €.

Projet de loi Logement : l'Assemblée nationale décide de faciliter la vente des HLM
Projet de loi Logement : l’Assemblée nationale décide de faciliter la vente des HLM

Les députés ont voté dimanche un article visant à faciliter la vente de logements sociaux, pour atteindre les 40.000 ventes par an, contre 8.000 actuellement, et dégager ainsi, selon le gouvernement, des fonds pour créer de nouveaux logements.

SCPI CORUM : un retour à l'ORIGIN, uniquement pour son nouveau nom, CORUM ORIGIN !
SCPI CORUM : un retour à l’ORIGIN, uniquement pour son nouveau nom, CORUM ORIGIN !

CORUM ORIGIN, ce sera dorénavant le nouveau nom de la SCPI vedette classée en haut de tableau des rendements depuis 2012, soit 6 années en tête du palmarès, gérée par CORUM Asset Management.

Loi littoral : la majorité renonce à des dérogations face aux protestations
Loi littoral : la majorité renonce à des dérogations face aux protestations

Face aux polémiques grandissantes, les députés ont supprimé ou réduit la portée vendredi matin en séance, avec l’accord du gouvernement, de plusieurs dérogations à la loi littoral, en métropole et outremer, qui avaient été votées par la majorité en commission.

Vifs débats à l'Assemblée sur l'assouplissement de la loi littoral
Vifs débats à l’Assemblée sur l’assouplissement de la loi littoral

L’assouplissement de la loi littoral, prévu dans le cadre du projet de loi logement, a donné lieu à de vifs débats dans la nuit de jeudi à vendredi à l’Assemblée, gouvernement et majorité se défendant d’être des bétonneurs face aux critiques de l’opposition.