OPCI : vos avis

TOP des OPCI
GAN PIERRE 1
4.07/5 (15 avis)
DIVERSIPIERRE
3.64/5 (171 avis)
PREIMIUM
3.54/5 (13 avis)
IMMO DIVERSIFICATION
3.23/5 (295 avis)
DYNAPIERRE
3.19/5 (85 avis)
OPCIMMO
3.18/5 (353 avis)
FRUCTIFRANCE
3.17/5 (59 avis)
SILVER GENERATION
3.07/5 (30 avis)
OPSIS PATRIMOINE
3.02/5 (55 avis)
SG PIERRE ENTREPRISE
3/5 (8 avis)
AXA SELECTIV IMMO
2.92/5 (114 avis)
ECUREUIL IMMO +
2.7/5 (66 avis)
IMMANENS
2.21/5 (19 avis)

OPCI : Comparer

Comparatif des OPCI accessibles aux particuliers : Sondage

Investir sur un OPCI : Vous ...

Comparatif des OPCI accessibles aux particuliers : Actus

Accueil > Actualités > Immobilier : la confiance des Français est en berne, le pessimisme l’emporte
Immobilier : la confiance des Français est en berne, le pessimisme l'emporte

Immobilier : la confiance des Français est en berne, le pessimisme l’emporte

L’étude Ifop réalisée pour Cafpi au mois d’octobre confirme la baisse sensible de confiance des Français dans le marché de l’immobilier. La première des raisons en reste les prix des logements, bien trop élevés. Désormais seulement 30% des 25 à 65 ans envisagent d’acquérir une résidence principale au cours des cinq prochaines années (-4 points par rapport à mars 2018).

Publié le  à 0 h 0

Accession à la propriété : entre pessimisme et résilience

« Cette baisse de la confiance provient d’un moral en berne sur la situation économique et une réduction du pouvoir d’achat. D’ailleurs, le mouvement des Gilets jaunes s’est cristallisé sur cette situation », souligne Philippe Taboret, Directeur Général Adjoint de Cafpi.

Pessimisme en hausse

La part des Français âgés de 25 à 65 ans se montrant pessimistes sur la situation économique diminuait, passant de 65% en juin 2016 à 43% en mars 2018. Elle enregistre un rebond spectaculaire pour s’établir à 51% (+8 pts) en septembre 2018. En conséquence, le moral général des 25-65 ans tend à se détériorer. Si la proportion de Français qui considère que son état d’esprit n’a pas changé en un an est resté stable entre mars et septembre (53%, -2 points), près du tiers des personnes interrogées affirme que leur état d’esprit est pire qu’il y a un an (34%, +9 points), quand seulement 13% jugent que leur moral s’est amélioré (-7 points).

Un désir de devenir propriétaire en baisse…

L’étude IFOP révèle également que l’intention de devenir propriétaire diminue. « Désormais 30% des 25 à 65 ans envisagent d’acquérir une résidence principale au cours des cinq prochaines années (-4 points par rapport à mars 2018) », indique Philippe Taboret. Les intentions de devenir propriétaire d’une résidence secondaire et d’un bien immobilier locatif diminuent légèrement respectivement de -1% et -2 %. Au global, 40% des 25 à 65 ans ont l’intention d’acquérir au moins un bien immobilier dans les cinq prochaines années.

Mais encore très prégnant chez les primo-accédants

En dépit d’une entrée récente sur le marché du travail et d’une situation familiale qui n’est pas encore pérenne pour beaucoup d’entre eux, une majorité des 25-34 ans (55%) affirme son intention de devenir propriétaire d’une résidence principale. Les deux principales motivations les plus citées, loin devant les autres sont « le fait de ne plus payer de loyer » (47%) et « avoir le sentiment d’être chez vous et de pouvoir faire ce que vous voulez » (44%). Parallèlement, les plus âgés (50-65 ans) se projettent plus dans l’avenir, 35% citant « disposer d’un bien à transmettre à vos enfants » et 31% citent « préparer votre retraite ».

Des prix de l’immobilier trop élevés

Si les deux freins les plus cités sont liés à l’immobilier : « Le prix de l’immobilier » (56%) et les frais liés à l’acquisition » (36%) étant jugés trop élevés, les dimensions d’ordre économique plus générales : « la difficulté de trouver un financement auprès d’une banque » et « le manque de confiance en l’avenir » sont moins mises en avant qu’en 2016 (baisse de 7%). « On le voit, l’envie de devenir propriétaire reste importante chez les primo-accédants. Mais les freins, notamment concernant le pouvoir d’achat, le sont également. En cas de conjoncture économique vraiment difficile, un risque de retournement du marché pourrait apparaître », ajoute Philippe Taboret.

Afin de minimiser ce risque, il faut prendre des mesures permettant de redonner du pouvoir d’achat aux Français. « L’accession à la propriété est l’un des moyens de redonner confiance aux Français. Dans ce cadre, la remise en place de certaines aides, telles que les APL Accession, influerait directement sur le pouvoir d’achat immobilier des primo-accédants les plus fragiles. Il appartient au gouvernement de réagir. », Conclut-il.

OPCIComparatif des OPCI accessibles aux particuliers : A lire également

Redevances : les propositions des aéroports de Nice et Cannes refusées
Redevances : les propositions des aéroports de Nice et Cannes refusées

L’autorité de supervision indépendante des redevances aéroportuaires (ASI) a rejeté une seconde proposition tarifaire des aéroports de Nice-Côte d’Azur et Cannes-Mandelieu et fixera elle même le tarif des redevances aéroportuaires pour 2019, selon la décision publiée sur son site.

SCPI CORUM ORIGIN et CORUM XL : rendements 2018 de 7.28% et 7.91%, des performances exceptionnelles
SCPI CORUM ORIGIN et CORUM XL : rendements 2018 de 7.28% et 7.91%, des performances exceptionnelles

La société de gestion CORUM avait prévenu : l’année 2018 sera exceptionnelle. Les rendements de ses deux SCPI phares, rompues à figurer en tête de tableau des performances des SCPI, devraient, une nouvelle fois, battre toute la concurrence haut la main. Avec des rendements respectifs de 7.28% pour Corum Origin (ex Corum Convictions) et de 7.91% pour Corum XL, il est clair que la barre semble inatteignable.

Pinel dans l'ancien (DeNormandie) : La FNAIM félicite le ministre du logement
Pinel dans l’ancien (DeNormandie) : La FNAIM félicite le ministre du logement

La Fnaim, première organisation des intermédiaires de l’immobilier français, a salué mercredi l’aide fiscale à la rénovation des logements anciens qui est entrée en vigueur le 1er janvier après avoir été portée par le ministre du logement, Julien Denormandie.

Logement : le Sénat rétablit des mesures censurées par le Conseil constitutionnel
Logement : le Sénat rétablit des mesures censurées par le Conseil constitutionnel

Le Sénat a adopté en première lecture, dans la nuit de mardi à mercredi, avec le soutien du gouvernement, une proposition de loi LR reprenant des mesures de la loi Elan sur le logement censurées par le Conseil constitutionnel pour des raisons de forme.

L'artisanat du bâtiment s'attend à souffrir du déclin de la construction
L’artisanat du bâtiment s’attend à souffrir du déclin de la construction

L’artisanat du bâtiment s’attend à voir son activité ralentir au point de quasiment stagner cette année après avoir pâti du mouvement des gilets jaunes et, surtout, face au ralentissement de la construction en France, a estimé mardi sa principale fédération.

En appel, le propriétaire du château Diter, à Grasse, reconnaît des erreurs
En appel, le propriétaire du château Diter, à Grasse, reconnaît des erreurs

Patrick Diter, propriétaire à Grasse d’un vaste palais de style Renaissance qui avait été condamné en première instance à détruire l’ensemble des constructions réalisées sur sa propriété depuis 2006, a reconnu lundi en appel des erreurs, laissant entendre qu’il était prêt à la démolir.

Habitat indigne : face à des ministres, le timide mea culpa d'un propriétaire
Habitat indigne : face à des ministres, le timide mea culpa d’un propriétaire

Je vais tout refaire ! Face aux ministres venus présenter lundi un arsenal contre les marchands de sommeil, un propriétaire de Pierrefitte-sur-Seine (Seine-Saint-Denis) qui a divisé un pavillon en 12 logements loués au prix fort a livré un timide mea culpa.

Immobilier ancien en France : rythme de hausse plus faible en 2018 (agences)
Immobilier ancien en France : rythme de hausse plus faible en 2018 (agences)

Les ventes d’immobilier ancien ont augmenté, mais à un rythme nettement ralenti l’an dernier en France, tandis que la cadence de progression des prix s’est plutôt stabilisée, rapportent lundi les plus gros réseaux d’agence, s’attendant à une activité solide en 2019 face à des taux toujours bas.

Crédits immobiliers à fin 2018 : record historique de la durée moyenne d'emprunt, 226 mois, soit 10 mois de plus qu'en 2017
Crédits immobiliers à fin 2018 : record historique de la durée moyenne d’emprunt, 226 mois, soit 10 mois de plus qu’en 2017

C’est un risque majeur pour le marché de l’immobilier. La faiblesse des taux d’intérêts permet aux acheteurs de s’endetter sur le très long terme. Sur l’année 2018, la durée moyenne des durées de crédits est en hausse de 10 mois, soit 226 mois. Un record historique. Bilan, même avec des taux de crédits immobiliers stables, à 1.44% en moyenne, le coût total de ces crédits long terme est loin d’être une bonne affaire. Les prix de l’immobilier étant toujours surévalués, les lendemains risquent d’être difficiles.

Crédits immobiliers en France : désormais sous l'inflation, les taux n'ont pas rebondi en 2018
Crédits immobiliers en France : désormais sous l’inflation, les taux n’ont pas rebondi en 2018

Les banques françaises ont légèrement abaissé en décembre les taux d’intérêts des crédits immobiliers aux particuliers, ces derniers achevant l’année à un niveau proche de leur plancher historique et s’installant sous l’inflation, selon une étude publiée jeudi.

Immobilier : les principaux marchés mondiaux du logement devraient ralentir en 2019 (Fitch)
Immobilier : les principaux marchés mondiaux du logement devraient ralentir en 2019 (Fitch)

Les grands marchés du logement vont avoir tendance à ralentir à travers le monde cette année sur fond de durcissement des conditions de crédit, même si les prix vont continuer à monter dans de nombreux pays, a estimé mercredi l’agence Fitch.

Produits de construction : prudence pour 2019 après une année 2018 un peu décevante
Produits de construction : prudence pour 2019 après une année 2018 un peu décevante

La majorité des fabricants français de produits pour la construction prévoient une stabilité ou une légère hausse de leur activité en 2019 après une année 2018 un peu décevante, selon l’enquête annuelle de leur fédération AIMCC.