OPCI : vos avis

TOP des OPCI
GAN PIERRE 1
3.92/5 (24 avis)
DIVERSIPIERRE
3.62/5 (185 avis)
PREIMIUM
3.4/5 (15 avis)
DYNAPIERRE
3.24/5 (102 avis)
IMMO DIVERSIFICATION
3.22/5 (310 avis)
OPCIMMO
3.16/5 (377 avis)
FRUCTIFRANCE
3.14/5 (63 avis)
SILVER GENERATION
3.02/5 (40 avis)
OPSIS PATRIMOINE
3.02/5 (55 avis)
AXA SELECTIV IMMO
2.92/5 (121 avis)
SG PIERRE ENTREPRISE
2.78/5 (9 avis)
ECUREUIL IMMO +
2.73/5 (71 avis)
IMMANENS
2.21/5 (19 avis)

OPCI : Comparer

Comparatif des OPCI accessibles aux particuliers : Sondage

Investir sur un OPCI : Vous ...

Comparatif des OPCI accessibles aux particuliers : Actus

Accueil > Actualités > Copropriétés : les nouvelles règles de la réforme 2019
Copropriétés : les nouvelles règles de la réforme 2019

Copropriétés : les nouvelles règles de la réforme 2019

Attendu depuis plusieurs mois avec la promesse de réformer en profondeur un secteur dont le cadre juridique n’avait que très peu évolué depuis la loi du 10 juillet 1965, le projet d’ordonnance portant réforme du droit de la copropriété, prévue par la loi ELAN, a été adoptée ce jour, mercredi 30 octobre 2019, en Conseil des ministres.

Publié le  à 0 h 0

Les 800.000 copropriétés concernent, en France, pas moins de 9 millions de logements. La réforme 2019 du droit des copropriétés est loin d’avoir abouti au dépoussiérage de la loi de 1965. Cependant, cette réforme permet quelques avancées, et instaure quelques nouvelles contraintes.

Obligation de fixer un plan pluriannuel pour les travaux (PPT)

Point phare de cette réforme. Toutes copropriétés de plus de 15 ans auront désormais l’obligation de mettre en place un plan pluriannuel de travaux lui-même établi sur la base des conclusions d’un "diagnostic technique global". Seules les copropriétés de moins de 15 ans ou dont les diagnostics ne font apparaître aucun besoin de travaux, seront dispensées de ce plan. Afin d’aider au financement de ces travaux, l’ordonnance précise que les copropriétés devront consigner annuellement 2,5% du montant des travaux prévu dans le plan pluriannuel adopté par l’assemblée générale.

Le conseil syndical pourra décider seul des travaux

Le renforcement du rôle et des pouvoirs du conseil syndical sera un levier d’amélioration de la gestion des immeubles en copropriété. On peut citer notamment le renforcement des pouvoirs du président du conseil syndical et l’encadrement de la délégation des pouvoirs accordée au conseil syndical pour l’exécution de certaines décisions. L’assemblée générale des copropriétaires pourra mandater les membres de son conseil syndical pour gérer directement les travaux d’amélioration et d’entretien de l’immeuble (hors travaux de rénovation énergétique). L’AG pourra ainsi décider de la durée du mandat et des plafonds de dépenses à ne pas dépasser pour les travaux. Les membres ainsi mandatés pourront ensuite choisir entre plusieurs entreprises sans avoir besoin de l’approbation du reste de la copropriété.

Des votes plus simples en AG

Désormais toutes les décisions de copropriété qui nécessitent d’obtenir la majorité absolue des voix lors du vote en AG pourront bénéficier d’un second vote pour faire accepter la mesure même si cette majorité n’est pas atteinte. Dès lors qu’un tiers des voix est atteint, la même assemblée pourra procéder à un second vote et faire adopter la mesure à la majorité des voix des copropriétaires présents ou représentés. Ceci facilitera notamment les votes des travaux d’amélioration qui jusqu’ici n’étaient pas concernés par cette facilité de procédure.

Possibilité de poursuivre le syndic

En cas de manquements ou d’inaction d’un syndic, l’assemblée générale des copropriétaires pourra donner mandat au président du conseil syndical pour exercer une action contre le syndic en vue d’obtenir réparation.

Des conseil syndicaux élargis aux descendants

Les membres des conseils syndicaux pourront à l’avenir se faire représenter par leurs ascendants et descendants. Une mesure de souplesse qui permettra de fluidifier bien des procédures, notamment dans les immeubles composés en majorité de personnes âgées.

Petites ou grandes copropriétés gardent les mêmes prestations

Le maintien d’un régime unique de gestion de la copropriété est une mesure positive, qui garantit une égalité des copropriétaires face au droit, quelle que soit la taille de la copropriété, même si les petites copropriétés bénéficient d’aménagements particuliers. « Le risque était de créer un régime de copropriété à deux vitesses, qui aurait pu engendrer une rupture en matière de services proposés aux copropriétés de 5 lots au plus (ou bien 15 000€ de budget pendant 3 années consécutives) en les faisant sortir de la gestion professionnelle », ajoute Jean-Marc Torrollion de la FNAIM. 

De nouvelles prestations hors contrat pour le syndic

Le nouveau texte ouvre la possibilité pour les syndics d’obtenir des rémunérations complémentaires pour des prestations qui ne relèvent pas directement de leurs activités. Celles-ci seront définies par décret. Pourraient y figurer par exemple, des activités de conciergerie.

Une série de mesures au service d’une plus grande fluidité dans la gestion

De nombreuses dispositions présentes dans ce texte vont permettre de faire primer la gestion collective sur les intérêts particuliers et assurer un fonctionnement plus fluide et plus efficace de la copropriété. On peut citer par exemple :

  • l’interdiction à la copropriété de faire obstacle à des travaux de mise aux normes handicapées sur les parties communes,
  • la facilitation du vote par correspondance,
  • la portabilité des documents dématérialisés lors de changement de syndic,
  • l’obligation pour toutes les copropriétés gérées par un syndic professionnel d’ouverture d’un compte bancaire séparé,
  • la mise en place de mesures facilitées pour le recouvrement des charges,
  • ou encore, l’abaissement des majorités afin de faciliter les prises de décisions.

OPCIComparatif des OPCI accessibles aux particuliers : A lire également

Immobilier locatif aux USA : enquête sur une possible arnaque de vaste ampleur à Détroit
Immobilier locatif aux USA : enquête sur une possible arnaque de vaste ampleur à Détroit

Les rendements élevés de l’immobilier locatif aux USA attirent les particuliers investisseurs en quette de rendements, mais également les escrocs. Une dizaine de plaintes de personnes s’estimant flouées après avoir cru investir dans l’immobilier aux Etats-Unis par l’intermédiaire d’une société de la Côte d’Azur ont été reçues au parquet de Grasse. Enquête sur une possible escroquerie de vaste ampleur.

Immobilier à plus de 100 km de son domicile : les visites de biens et/ou déménagements sont autorisés
Immobilier à plus de 100 km de son domicile : les visites de biens et/ou déménagements sont autorisés

Les Français peuvent déménager ou visiter un bien immobilier à plus de 100 km de leur lieu de résidence, malgré les restrictions actuelles. Une nouvelle attestation de déplacement sera mise en ligne afin de pouvoir indiquer ce cas.

Réouverture du centre commercial Beaugrenelle à Paris ce mercredi 20 mai
Réouverture du centre commercial Beaugrenelle à Paris ce mercredi 20 mai

Le centre commercial de Beaugrenelle à Paris rouvrira ses portes mercredi, le tribunal administratif ayant suspendu l’arrêté de fermeture émis par la préfecture du police en application de la décision gouvernementale empêchant les centres commerciaux de plus de 40.000 m2 de rouvrir en Ile-de-France, a-t-on appris mardi de sources concordantes.

Immobilier : mois des trois quarts des chantiers ont repris, objectif de 100% à fin mai
Immobilier : mois des trois quarts des chantiers ont repris, objectif de 100% à fin mai

L’activité a redémarré sur 72% des chantiers, a déclaré dimanche le ministre du Logement Julien Denormandie, alors que le gouvernement vise une reprise totale avant la fin du mois dans ce secteur largement paralysé par les mesures de confinement.

La trêve hivernale durera tout l'été 2020 sur Paris, repoussée à la fin de l'état d'urgence sanitaire ailleurs
La trêve hivernale durera tout l’été 2020 sur Paris, repoussée à la fin de l’état d’urgence sanitaire ailleurs

La mairie de Paris va prolonger la trêve hivernale jusqu’à la saison prochaine de la trêve hivernale (octobre), dans les logements sociaux pour les locataires qui n’arrivent pas à payer leur loyer. Partout ailleurs, la trêve hivernale a été repoussée par le gouvernement jusqu’à la fin de l’état d’urgence sanitaire, soit le 10 juillet 2020.

Chute de revenus des SCPI au 1er trimestre 2020, mais rendement moyen 2020 attendu en baisse de seulement -10% selon Linxea
Chute de revenus des SCPI au 1er trimestre 2020, mais rendement moyen 2020 attendu en baisse de seulement -10% selon Linxea

L’observatoire des SCPI Linxea analyse de façon régulière le marché des SCPI. En publiant les différents dividendes des SCPI sur ce premier trimestre 2020, les épargnants pourront constater que la situation ne semble pas être si dramatique. Dans tous les cas, tous les acteurs semblent être optimistes, pourvu que cela dure...

Chute des OPCI sur mars 2020 : l'indice IEIF le confirme (-2.47%)
Chute des OPCI sur mars 2020 : l’indice IEIF le confirme (-2.47%)

Sans surprise, les OPCI, exposés aux risques de marché, ont souffert de la chute des marchés financiers sur le mois de mars. L’indice IEIF des OPCI grand public indique une chute de -2.47% sur mars 2020. L’indice IEIF Immobilier France chute de son côté de -44% depuis le 1er janvier 2020.

Immobilier : la nouvelle réglementation environnementale victime collatérale de la pandémie
Immobilier : la nouvelle réglementation environnementale victime collatérale de la pandémie

Le gouvernement va repousser de quelques mois la publication de nouvelles obligations environnementales pour les bâtiments neufs, à cause de la crise du coronavirus, a-t-il annoncé jeudi.

Projet de stade avorté : le FC Nantes réclame 10 millions d'euros en dédommagement
Projet de stade avorté : le FC Nantes réclame 10 millions d’euros en dédommagement

Le FC Nantes a annoncé jeudi avoir saisi en janvier le tribunal administratif pour réclamer environ 12 millions d’euros de dommages et intérêts à Nantes Métropole après l’abandon un an plus tôt de son projet de stade privé.

Immobilier : chute de -25% des crédits octroyés au 1er trimestre avec des taux continuant de remonter
Immobilier : chute de -25% des crédits octroyés au 1er trimestre avec des taux continuant de remonter

Le taux moyen des crédits immobiliers a de nouveau légèrement augmenté en France en avril. L’effondrement du marché des crédits immobiliers est lié au confinement, tout comme aux craintes liées à la crise économique d’après reprise.

L'annulation du loyer HLM d'avril pour 4.000 locataires de Bobigny n'est pas encore gagnée
L’annulation du loyer HLM d’avril pour 4.000 locataires de Bobigny n’est pas encore gagnée

L’office public de l’habitat (OPH) de Bobigny (Seine-Saint-Denis) a averti que le manque de bases légales et sa santé financière ne permettent pas l’annulation des loyers d’avril pour 4.000 locataires, comme pourtant promis par la ville, a-t-on appris jeudi.

Crise immobilier de commerce : entre annulation de 3 mois de loyers pour certains et report pour les autres, la situation se complique
Crise immobilier de commerce : entre annulation de 3 mois de loyers pour certains et report pour les autres, la situation se complique

Le gouvernement a demandé aux bailleurs l’annulation de 3 mois de loyers pour les commerces concernés par la fermeture administrative. Le code de bonne conduite de et bonnes pratiques édité par les fédérations de bailleurs risque de ne pas suffire. Une médiatrice a été nommée pour définir à son tour des accords cadre et des règles de bonne conduite entre les commerçants en difficulté et leurs bailleurs.