OPCI : vos avis

TOP des OPCI
GAN PIERRE 1
3.88/5 (25 avis)
DIVERSIPIERRE
3.62/5 (186 avis)
PREIMIUM
3.29/5 (17 avis)
IMMO DIVERSIFICATION
3.22/5 (312 avis)
DYNAPIERRE
3.21/5 (103 avis)
OPCIMMO
3.16/5 (377 avis)
FRUCTIFRANCE
3.14/5 (63 avis)
SILVER GENERATION
3.02/5 (40 avis)
OPSIS PATRIMOINE
3.02/5 (55 avis)
AXA SELECTIV IMMO
2.92/5 (121 avis)
SG PIERRE ENTREPRISE
2.78/5 (9 avis)
ECUREUIL IMMO +
2.73/5 (71 avis)
IMMANENS
2.21/5 (19 avis)

OPCI : Comparer

Comparatif des OPCI accessibles aux particuliers : Sondage

Investir sur un OPCI : Vous ...

Comparatif des OPCI accessibles aux particuliers : Actus

Accueil > Actualités > Coronavirus : les commerçants demandent l’annulation des loyers
Coronavirus : les commerçants demandent l'annulation des loyers

Coronavirus : les commerçants demandent l’annulation des loyers

Des fédérations représentant les acteurs du commerce ont demandé mercredi l’annulation des loyers et des charges pendant la période de fermeture des magasins en raison de la pandémie de Covid-19.

Publié le  à 0 h 0

Coronavirus : les commerçants demandent l’annulation des loyers

"De très nombreux commerçants n’ont plus aucune activité dans leurs magasins depuis le 15mars", soulignent dans un communiqué commun l’Alliance du commerce, la Fédération du commerce coopératif et associé , la Fédération française de la franchise (FFF), la Fédération nationale de l’habillement (FNH) et Procos.

Ainsi, ces entreprises "font face à d’importants besoins de trésorerie et mettent tout en oeuvre pour sauver les emplois".

Dans ce contexte, ces cinq organismes réclament "l’annulation pure et simple des loyers et des charges pour la durée de la fermeture des commerces". Pour ceux restés ouverts, ils souhaitent également que le montant des loyers soit adapté à "l’activité réelle".

"Les bailleurs doivent comprendre que la survie de leurs locataires et des différents points de vente est en jeu", insistent les fédérations qui appellent également "les pouvoirs publics à mettre en place des aides aux propriétairesbailleurs".

Lundi, le président Emmanuel Macron a promis un soutien massif de l’État pour éviter des faillites d’entreprises et des licenciements massifs dus au marasme engendré par l’épidémie de coronavirus, qui met une grande partie de l’économie à l’arrêt.

Pour les petites entreprises, le président a pris des mesures ciblées, après celles déjà annoncées de report de charges sociales et fiscales, et de chômage partiel pris en charge au-delà du Smic.

"Les factures d’eau, de gaz, d’électricité ainsi que les loyers devront être suspendus" pources entreprises, a-t-il notamment indiqué.

Lundi aussi, le Conseil national des centres commerciaux (CNCC) a recommandé à ses adhérents bailleurs de suspendre "temporairement" le recouvrement des loyers et des charges du mois d’avril, "dans l’attente des décisions qui seront prises par le gouvernement" d’ici-là.

La foncière Ceetrus, propriété du groupe français Auchan Holding, a déjà indiqué mardi qu’elle allait suivre la recommandation concernant les magasins fermés.

De leur côté, parmi les grandes foncières commerciales, Klépierre et Unibail-Rodamco-Westfield (URW) n’ont pas précisé ce qu’elles envisageaient de faire.

"A ce stade, il est trop tôt pour évaluer l’incidence de ces fermetures administratives sur les obligations contractuelles des locataires du groupe", a notamment estimé Klépierre dans un communiqué publié mardi.

Même constat du côté d’URW, qui précise avoir démarré un "dialogue actif" avec ses locataires pour évaluer comment faire face à cette situation sans précédent.

vac/jdy/tq/nth

OPCIComparatif des OPCI accessibles aux particuliers : A lire également

SCPI : nouvelle offre de cashback de 2.75% chez MoniWan jusqu'au 31 juillet 2020
SCPI : nouvelle offre de cashback de 2.75% chez MoniWan jusqu’au 31 juillet 2020

Moniwan, la plateforme de commercialisation en ligne des SCPI du gestionnaire Groupe La Française propose une nouvelle offre promotionnelle, sous forme de cashback, pour toute souscription de SCPI : un remboursement de 2.75% du montant TTC de l’investissement, jusqu’au 31 juillet 2020.

Immobilier : seulement 93% des chantiers ont repris en France, au lieu des 100% espérés
Immobilier : seulement 93% des chantiers ont repris en France, au lieu des 100% espérés

Quelque 93% des chantiers ont repris en France, un peu plus d’un mois après la fin du confinement décrété contre le coronavirus, a annoncé mercredi le ministre du Logement, Julien Denormandie, craignant désormais un trou d’air à l’automne.

Maisons à 1 euro ? Pas forcément un bon plan immobilier !
Maisons à 1 euro ? Pas forcément un bon plan immobilier !

Certaines communes proposent de vous vendre une maison délabrée pour l’euro symbolique. C’était le cas à Liverpool, à Roubaix, en Sicile, et maintenant à Cinquefrondi, dans le sud de la Calabre. Un bon plan ? Pas vraiment. Ces biens nécessitent de gros travaux, c’est pourquoi ils ne trouvent pas preneurs. Et l’acquéreur est soumis à de contraintes fortes, soit de durée de résidence, soit de délais d’exécution des travaux.

Promotion immobilière : le marché du logement neuf s'effondre en 2020
Promotion immobilière : le marché du logement neuf s’effondre en 2020

Le marché du logement neuf a connu un mauvais début d’année avant même de subir la pleine mesure de la crise du coronavirus, ont rapporté jeudi les promoteurs, exprimant leurs craintes pour la suite.

SCPI EURION (CORUM AM) : pour investir dans l'immobilier, en zone euro, à partir de seulement 50€ par mois
SCPI EURION (CORUM AM) : pour investir dans l’immobilier, en zone euro, à partir de seulement 50€ par mois

Dernière née chez CORUM AM, la SCPI EURION permet d’investir dans l’immobilier, hors de France, en zone euro. Accessible via le plan épargne immobilier CORUM, un investissement régulier en parts de SCPI, accessible à partir de 50€ par mois. L’épargnant peut alors choisir la proportion de dividendes ré-investis. Une façon de percevoir des revenus, tout en augmentant son patrimoine financier.

Immobilier : Paris pourrait acheter des logements Airbnb pour les louer 20% moins cher que le prix du marché
Immobilier : Paris pourrait acheter des logements Airbnb pour les louer 20% moins cher que le prix du marché

Vers la baisse des loyers sur Paris ? Pas encore. La Maire de Paris souhaite faire racheter une partie du parc AirBnb (26.000 logements) afin de les louer sur la longue durée, avec des loyers réduits de 20% par rapport au prix du marché.

Crise et crédit immobilier : les taux ont fortement augmenté sur mai (+5.90% en moyenne)
Crise et crédit immobilier : les taux ont fortement augmenté sur mai (+5.90% en moyenne)

Comme attendu, les conditions de crédits immobiliers se durcissent avec la crise économique. Le taux moyen des crédits immobiliers a fortement augmenté en France en mai (+5.90% en moyenne). Les banques augmentent le coût du risque, alors que les prix de l’immobilier s’orientent de plus en plus fortement à la baisse.

Centres commerciaux : les géants Klépierre et URW rouvrent à travers le monde
Centres commerciaux : les géants Klépierre et URW rouvrent à travers le monde

Klépierre et Unibail-Rodamco-Westfield (URW), les deux géants français des centres commerciaux, rouvrent actuellement l’essentiel de leurs sites à travers le monde à la suite de la levée des mesures de confinement face au coronavirus, ont-ils annoncé mardi.

Campings : l'investissement immobilier de demain ? BNP Paribas REIM joue cette carte
Campings : l’investissement immobilier de demain ? BNP Paribas REIM joue cette carte

BNP Paribas REIM confirme l’acquisition de deux campings. La réouverture des campings fait écho à ce type d’investissement particulier, en vogue, entre nature et besoin d’espaces, le confinement devrait booster les campings cet été.

Immobilier en Allemagne : la SCPI Eurovalys étoffe son portefeuille
Immobilier en Allemagne : la SCPI Eurovalys étoffe son portefeuille

La SCPI Eurovalys étoffe son portefeuille avec une nouvelle acquisition à Reutlingen en Allemagne.

Marchand de sommeil : une maison divisée en 12 appartements, 78.000€ de revenus fonciers annuels
Marchand de sommeil : une maison divisée en 12 appartements, 78.000€ de revenus fonciers annuels

C’est un exemple du fléau de l’habitat indigne particulièrement présent en Seine-Saint-Denis : dix-huit mois de prison ont été requis mercredi à Bobigny contre un marchand de sommeil qui avait divisé son pavillon de Pierrefitte-sur-Seine en douze appartements loués au prix fort.

Immobilier : les permis de construire rebondissaient, mais c'était avant la crise
Immobilier : les permis de construire rebondissaient, mais c’était avant la crise

La construction de logements donnait de nets signes d’amélioration en France en début d’année avec un franc rebond des permis, selon des chiffres publiés mardi par le gouvernement sur la période ayant précédé la crise sanitaire et économique du coronavirus.