OPCI : vos avis

TOP des OPCI
GAN PIERRE 1
3.88/5 (25 avis)
DIVERSIPIERRE
3.62/5 (186 avis)
PREIMIUM
3.29/5 (17 avis)
IMMO DIVERSIFICATION
3.22/5 (312 avis)
DYNAPIERRE
3.21/5 (103 avis)
OPCIMMO
3.16/5 (377 avis)
FRUCTIFRANCE
3.14/5 (63 avis)
SILVER GENERATION
3.02/5 (40 avis)
OPSIS PATRIMOINE
3.02/5 (55 avis)
AXA SELECTIV IMMO
2.92/5 (121 avis)
SG PIERRE ENTREPRISE
2.78/5 (9 avis)
ECUREUIL IMMO +
2.73/5 (71 avis)
IMMANENS
2.21/5 (19 avis)

OPCI : Comparer

Comparatif des OPCI accessibles aux particuliers : Sondage

Investir sur un OPCI : Vous ...

Comparatif des OPCI accessibles aux particuliers : Actus

Accueil > Actualités > Coronavirus / suspension du remboursement des crédits immobiliers : une vraie mauvaise idée ?
Coronavirus / suspension du remboursement des crédits immobiliers : une vraie mauvaise idée ?

Coronavirus / suspension du remboursement des crédits immobiliers : une vraie mauvaise idée ?

A l’image des entreprises touchées par la crise du coronavirus, les particuliers pourront-ils bénéficier d’un report général des échéances de paiement de leurs crédits ? Beaucoup de Français auraient tendance à confondre entre report des remboursements et annulation des remboursements. Le report de remboursement coûtera davantage.

Publié le  à 0 h 0

Ne pas confondre report des mensualités et annulation du remboursement !

Certains particuliers pensent qu’une aubaine existerait actuellement. Elle consisterait à ne plus rembourser son crédit immobilier, le temps de la pandémie et de ce confinement obligatoire. Il s’agit évidemment d’une confusion avec le report des mensualités proposées aux entreprises en difficulté. Il s’agit d’un report et en aucun cas d’une annulation des mensualités à payer. Les particuliers, de leurs côtés, n’ont droit à aucun traitement de faveur concernant leurs crédits immobiliers. Par ailleurs, le report des mensualités de votre crédit est loin d’être un cadeau. Cela vous coûtera d’autant plus cher ! Faut-il demander la suspension de ses échéances à sa banque ?

31 % des Français remboursent actuellement un crédit immobilier, soit près de 1 sur 3 selon un sondage OpinionWay pour Vousfinancer. Beaucoup d’entre eux craignent une perte de revenus liée au chômage partiel ou à la fermeture de leur société ou activité pour les indépendants, artisans ou commerçants. Depuis quelques jours les demandes de report ou suspension d’échéance se multiplient dans les banques. Certains établissements prévoient dans les offres de prêt cette option : il est possible de suspendre ses échéances au bout de 24 mois de remboursement pour une durée de 1 à 12 mois, en une ou plusieurs fois.

L’assurance de prêt, elle, continue à être versée mensuellement. « Même si votre banque ne propose pas cette option, elle pourra tout de même accepter un report temporaire dans cette situation particulière, car son objectif est d’assurer la continuité du remboursement du crédit pour éviter que celui-ci ne passe en créance douteuse ou défaut de paiement. Certaines banques qui avaient prévu cette clause sont même en train d’assouplir les conditions de report pour accompagner au mieux leurs clients » précise Sandrine Allonier Mais attention la suspension d’échéance a un coût car le report génère des intérêts supplémentaires. Exemple : avec un prêt de 200 000 € à 1,5 % sur 20 ans souscrit il y a 2 ans, suspendre la mensualité de 965 € pendant 3 mois allonge la durée totale du prêt de 4 mois avec un surcout de 1000 €.Modulation d’échéances

Vous pouvez aussi utiliser la modulation d’échéances. La plupart des banques le proposent avec la possibilité de diminuer les mensualités de 10 à 30 % de l’échéance selon les banques, au bout de 2 ans de remboursement également et dans la limite d’un allongement de la durée du prêt de 2 ans maximum. La Banque de France ne souhaite pas la mise en place de mesures pour les particuliers

"Les ménages aujourd’hui sont en situation de pouvoir d’achat préservé à travers heureusement la prise en charge de leur rémunération via notamment le chômage technique", a déclaré François Villeroy de Galhau sur BFM Business où il était interrogé sur l’éventuelle nécessité de suspendre pour les particuliers leséchéances de paiement de crédit.

Depuis quelques jours, cette question monte à la faveur d’un article du magazine Capital publié mardi, évoquant des discussions entre les banques et l’Association professionnelle des intermédiaires en crédits , qui représente une grande partie des courtiers et mandataires en France. L’objet de ces négociations aurait pour but d’inciter les banques à accorder des reports d’échéances de paiement de crédit à certains de leurs clients particuliers en difficulté, particulièrement les indépendants, relate le magazine. Sans confirmer cette information, la Fédération bancaire française (FBF), qui représente le secteur bancaire français, a pour sa part invité les personnes en situation financière difficile à "contacter [leur] conseiller bancaire" et à regarder les modalités prévues par leur contratde prêt. "Ceux-ci prévoient en effet, dans de nombreux cas, la possibilité d’activer, à la demande du client, des dispositions de modulation ou de report d’échéance", indique la FBF dans une déclaration transmise à l’AFP.

OPCIComparatif des OPCI accessibles aux particuliers : A lire également

SCPI : nouvelle offre de cashback de 2.75% chez MoniWan jusqu'au 31 juillet 2020
SCPI : nouvelle offre de cashback de 2.75% chez MoniWan jusqu’au 31 juillet 2020

Moniwan, la plateforme de commercialisation en ligne des SCPI du gestionnaire Groupe La Française propose une nouvelle offre promotionnelle, sous forme de cashback, pour toute souscription de SCPI : un remboursement de 2.75% du montant TTC de l’investissement, jusqu’au 31 juillet 2020.

Immobilier : seulement 93% des chantiers ont repris en France, au lieu des 100% espérés
Immobilier : seulement 93% des chantiers ont repris en France, au lieu des 100% espérés

Quelque 93% des chantiers ont repris en France, un peu plus d’un mois après la fin du confinement décrété contre le coronavirus, a annoncé mercredi le ministre du Logement, Julien Denormandie, craignant désormais un trou d’air à l’automne.

Maisons à 1 euro ? Pas forcément un bon plan immobilier !
Maisons à 1 euro ? Pas forcément un bon plan immobilier !

Certaines communes proposent de vous vendre une maison délabrée pour l’euro symbolique. C’était le cas à Liverpool, à Roubaix, en Sicile, et maintenant à Cinquefrondi, dans le sud de la Calabre. Un bon plan ? Pas vraiment. Ces biens nécessitent de gros travaux, c’est pourquoi ils ne trouvent pas preneurs. Et l’acquéreur est soumis à de contraintes fortes, soit de durée de résidence, soit de délais d’exécution des travaux.

Promotion immobilière : le marché du logement neuf s'effondre en 2020
Promotion immobilière : le marché du logement neuf s’effondre en 2020

Le marché du logement neuf a connu un mauvais début d’année avant même de subir la pleine mesure de la crise du coronavirus, ont rapporté jeudi les promoteurs, exprimant leurs craintes pour la suite.

SCPI EURION (CORUM AM) : pour investir dans l'immobilier, en zone euro, à partir de seulement 50€ par mois
SCPI EURION (CORUM AM) : pour investir dans l’immobilier, en zone euro, à partir de seulement 50€ par mois

Dernière née chez CORUM AM, la SCPI EURION permet d’investir dans l’immobilier, hors de France, en zone euro. Accessible via le plan épargne immobilier CORUM, un investissement régulier en parts de SCPI, accessible à partir de 50€ par mois. L’épargnant peut alors choisir la proportion de dividendes ré-investis. Une façon de percevoir des revenus, tout en augmentant son patrimoine financier.

Immobilier : Paris pourrait acheter des logements Airbnb pour les louer 20% moins cher que le prix du marché
Immobilier : Paris pourrait acheter des logements Airbnb pour les louer 20% moins cher que le prix du marché

Vers la baisse des loyers sur Paris ? Pas encore. La Maire de Paris souhaite faire racheter une partie du parc AirBnb (26.000 logements) afin de les louer sur la longue durée, avec des loyers réduits de 20% par rapport au prix du marché.

Crise et crédit immobilier : les taux ont fortement augmenté sur mai (+5.90% en moyenne)
Crise et crédit immobilier : les taux ont fortement augmenté sur mai (+5.90% en moyenne)

Comme attendu, les conditions de crédits immobiliers se durcissent avec la crise économique. Le taux moyen des crédits immobiliers a fortement augmenté en France en mai (+5.90% en moyenne). Les banques augmentent le coût du risque, alors que les prix de l’immobilier s’orientent de plus en plus fortement à la baisse.

Centres commerciaux : les géants Klépierre et URW rouvrent à travers le monde
Centres commerciaux : les géants Klépierre et URW rouvrent à travers le monde

Klépierre et Unibail-Rodamco-Westfield (URW), les deux géants français des centres commerciaux, rouvrent actuellement l’essentiel de leurs sites à travers le monde à la suite de la levée des mesures de confinement face au coronavirus, ont-ils annoncé mardi.

Campings : l'investissement immobilier de demain ? BNP Paribas REIM joue cette carte
Campings : l’investissement immobilier de demain ? BNP Paribas REIM joue cette carte

BNP Paribas REIM confirme l’acquisition de deux campings. La réouverture des campings fait écho à ce type d’investissement particulier, en vogue, entre nature et besoin d’espaces, le confinement devrait booster les campings cet été.

Immobilier en Allemagne : la SCPI Eurovalys étoffe son portefeuille
Immobilier en Allemagne : la SCPI Eurovalys étoffe son portefeuille

La SCPI Eurovalys étoffe son portefeuille avec une nouvelle acquisition à Reutlingen en Allemagne.

Marchand de sommeil : une maison divisée en 12 appartements, 78.000€ de revenus fonciers annuels
Marchand de sommeil : une maison divisée en 12 appartements, 78.000€ de revenus fonciers annuels

C’est un exemple du fléau de l’habitat indigne particulièrement présent en Seine-Saint-Denis : dix-huit mois de prison ont été requis mercredi à Bobigny contre un marchand de sommeil qui avait divisé son pavillon de Pierrefitte-sur-Seine en douze appartements loués au prix fort.

Immobilier : les permis de construire rebondissaient, mais c'était avant la crise
Immobilier : les permis de construire rebondissaient, mais c’était avant la crise

La construction de logements donnait de nets signes d’amélioration en France en début d’année avec un franc rebond des permis, selon des chiffres publiés mardi par le gouvernement sur la période ayant précédé la crise sanitaire et économique du coronavirus.