OPCI : vos avis

TOP des OPCI
GAN PIERRE 1
3.92/5 (24 avis)
DIVERSIPIERRE
3.62/5 (185 avis)
PREIMIUM
3.4/5 (15 avis)
DYNAPIERRE
3.24/5 (102 avis)
IMMO DIVERSIFICATION
3.22/5 (310 avis)
OPCIMMO
3.16/5 (377 avis)
FRUCTIFRANCE
3.14/5 (63 avis)
SILVER GENERATION
3.02/5 (40 avis)
OPSIS PATRIMOINE
3.02/5 (55 avis)
AXA SELECTIV IMMO
2.92/5 (121 avis)
SG PIERRE ENTREPRISE
2.78/5 (9 avis)
ECUREUIL IMMO +
2.73/5 (71 avis)
IMMANENS
2.21/5 (19 avis)

OPCI : Comparer

Comparatif des OPCI accessibles aux particuliers : Sondage

Investir sur un OPCI : Vous ...

Comparatif des OPCI accessibles aux particuliers : Actus

Accueil > Actualités > Crédits immobiliers : les taux remontent très légèrement en septembre en France
Crédits immobiliers : les taux remontent très légèrement en septembre en France

Crédits immobiliers : les taux remontent très légèrement en septembre en France

Le taux d’intérêt moyen des crédits immobiliers est très légèrement remonté au mois de septembre, à 1,18%, après quatre mois de baisse consécutive, mais reste toujours très bas, selon l’étude mensuelle de référence sur le sujet publiée mardi.

Publié le  à 0 h 0

Crédits immobiliers : les taux remontent très légèrement en septembre en France

"Les taux des crédits immobiliers qui étaient de 1,18% en septembre semblent pour l’instant à peu près stabilisés, à très bas niveau. Ils restent en outre inférieurs au rythme annuel de l’inflation pour le 16ème mois consécutif", a résumé dans un communiqué l’observatoire Crédit Logement/CSA. Le premier organisme regroupe les principales banques françaises, le second est un institut d’études de marché.

En août, le taux était tombé à 1,17%, un niveau jamais vu en France.

Les chiffres de l’observatoire s’entendent bruts et ne comprennent pas par exemple pas l’assurance des prêts, systématiquement demandée par l’organisme créancier.

Sur l’ensemble du troisième trimestre, "les taux des prêts du secteur concurrentiel se sont établis à 1,19% en moyenne", contre 1,29% au 2e trimestre 2019, rapporte également l’étude.

Depuis plusieurs années, les crédits immobiliers sont accordés à des taux particulièrement bas en France, en premier lieu parce qu’ils répercutent la politique monétaire historiquement accommodante de la Banque centrale européenne (BCE).

Ils ont marqué une nouvelle étape en mai, en enfonçant leur dernier plancher en date,qui remontait à 2016. Depuis, ils ont encore nettement baissé.

Au niveau particulièrement bas des taux, s’ajoute celui historiquement long des délais de remboursement octroyés par les banques même si, à 226 mois, soit un peu moins de 19 ans, le délai moyen baisse un peu par rapport à août.

Sur l’ensemble du troisième trimestre, cette durée est de 229 mois en moyenne, selon l’étude.

OPCIComparatif des OPCI accessibles aux particuliers : A lire également

Immobilier locatif aux USA : enquête sur une possible arnaque de vaste ampleur à Détroit
Immobilier locatif aux USA : enquête sur une possible arnaque de vaste ampleur à Détroit

Les rendements élevés de l’immobilier locatif aux USA attirent les particuliers investisseurs en quette de rendements, mais également les escrocs. Une dizaine de plaintes de personnes s’estimant flouées après avoir cru investir dans l’immobilier aux Etats-Unis par l’intermédiaire d’une société de la Côte d’Azur ont été reçues au parquet de Grasse. Enquête sur une possible escroquerie de vaste ampleur.

Immobilier à plus de 100 km de son domicile : les visites de biens et/ou déménagements sont autorisés
Immobilier à plus de 100 km de son domicile : les visites de biens et/ou déménagements sont autorisés

Les Français peuvent déménager ou visiter un bien immobilier à plus de 100 km de leur lieu de résidence, malgré les restrictions actuelles. Une nouvelle attestation de déplacement sera mise en ligne afin de pouvoir indiquer ce cas.

Réouverture du centre commercial Beaugrenelle à Paris ce mercredi 20 mai
Réouverture du centre commercial Beaugrenelle à Paris ce mercredi 20 mai

Le centre commercial de Beaugrenelle à Paris rouvrira ses portes mercredi, le tribunal administratif ayant suspendu l’arrêté de fermeture émis par la préfecture du police en application de la décision gouvernementale empêchant les centres commerciaux de plus de 40.000 m2 de rouvrir en Ile-de-France, a-t-on appris mardi de sources concordantes.

Immobilier : mois des trois quarts des chantiers ont repris, objectif de 100% à fin mai
Immobilier : mois des trois quarts des chantiers ont repris, objectif de 100% à fin mai

L’activité a redémarré sur 72% des chantiers, a déclaré dimanche le ministre du Logement Julien Denormandie, alors que le gouvernement vise une reprise totale avant la fin du mois dans ce secteur largement paralysé par les mesures de confinement.

La trêve hivernale durera tout l'été 2020 sur Paris, repoussée à la fin de l'état d'urgence sanitaire ailleurs
La trêve hivernale durera tout l’été 2020 sur Paris, repoussée à la fin de l’état d’urgence sanitaire ailleurs

La mairie de Paris va prolonger la trêve hivernale jusqu’à la saison prochaine de la trêve hivernale (octobre), dans les logements sociaux pour les locataires qui n’arrivent pas à payer leur loyer. Partout ailleurs, la trêve hivernale a été repoussée par le gouvernement jusqu’à la fin de l’état d’urgence sanitaire, soit le 10 juillet 2020.

Chute de revenus des SCPI au 1er trimestre 2020, mais rendement moyen 2020 attendu en baisse de seulement -10% selon Linxea
Chute de revenus des SCPI au 1er trimestre 2020, mais rendement moyen 2020 attendu en baisse de seulement -10% selon Linxea

L’observatoire des SCPI Linxea analyse de façon régulière le marché des SCPI. En publiant les différents dividendes des SCPI sur ce premier trimestre 2020, les épargnants pourront constater que la situation ne semble pas être si dramatique. Dans tous les cas, tous les acteurs semblent être optimistes, pourvu que cela dure...

Chute des OPCI sur mars 2020 : l'indice IEIF le confirme (-2.47%)
Chute des OPCI sur mars 2020 : l’indice IEIF le confirme (-2.47%)

Sans surprise, les OPCI, exposés aux risques de marché, ont souffert de la chute des marchés financiers sur le mois de mars. L’indice IEIF des OPCI grand public indique une chute de -2.47% sur mars 2020. L’indice IEIF Immobilier France chute de son côté de -44% depuis le 1er janvier 2020.

Immobilier : la nouvelle réglementation environnementale victime collatérale de la pandémie
Immobilier : la nouvelle réglementation environnementale victime collatérale de la pandémie

Le gouvernement va repousser de quelques mois la publication de nouvelles obligations environnementales pour les bâtiments neufs, à cause de la crise du coronavirus, a-t-il annoncé jeudi.

Projet de stade avorté : le FC Nantes réclame 10 millions d'euros en dédommagement
Projet de stade avorté : le FC Nantes réclame 10 millions d’euros en dédommagement

Le FC Nantes a annoncé jeudi avoir saisi en janvier le tribunal administratif pour réclamer environ 12 millions d’euros de dommages et intérêts à Nantes Métropole après l’abandon un an plus tôt de son projet de stade privé.

Immobilier : chute de -25% des crédits octroyés au 1er trimestre avec des taux continuant de remonter
Immobilier : chute de -25% des crédits octroyés au 1er trimestre avec des taux continuant de remonter

Le taux moyen des crédits immobiliers a de nouveau légèrement augmenté en France en avril. L’effondrement du marché des crédits immobiliers est lié au confinement, tout comme aux craintes liées à la crise économique d’après reprise.

L'annulation du loyer HLM d'avril pour 4.000 locataires de Bobigny n'est pas encore gagnée
L’annulation du loyer HLM d’avril pour 4.000 locataires de Bobigny n’est pas encore gagnée

L’office public de l’habitat (OPH) de Bobigny (Seine-Saint-Denis) a averti que le manque de bases légales et sa santé financière ne permettent pas l’annulation des loyers d’avril pour 4.000 locataires, comme pourtant promis par la ville, a-t-on appris jeudi.

Crise immobilier de commerce : entre annulation de 3 mois de loyers pour certains et report pour les autres, la situation se complique
Crise immobilier de commerce : entre annulation de 3 mois de loyers pour certains et report pour les autres, la situation se complique

Le gouvernement a demandé aux bailleurs l’annulation de 3 mois de loyers pour les commerces concernés par la fermeture administrative. Le code de bonne conduite de et bonnes pratiques édité par les fédérations de bailleurs risque de ne pas suffire. Une médiatrice a été nommée pour définir à son tour des accords cadre et des règles de bonne conduite entre les commerçants en difficulté et leurs bailleurs.