OPCI : vos avis

TOP des OPCI
GAN PIERRE 1
3.88/5 (25 avis)
DIVERSIPIERRE
3.62/5 (186 avis)
PREIMIUM
3.29/5 (17 avis)
IMMO DIVERSIFICATION
3.22/5 (312 avis)
DYNAPIERRE
3.21/5 (103 avis)
OPCIMMO
3.16/5 (377 avis)
SILVER GENERATION
3.14/5 (43 avis)
FRUCTIFRANCE
3.14/5 (63 avis)
OPSIS PATRIMOINE
3.02/5 (55 avis)
AXA SELECTIV IMMO
2.92/5 (121 avis)
SG PIERRE ENTREPRISE
2.78/5 (9 avis)
ECUREUIL IMMO +
2.73/5 (71 avis)
IMMANENS
2.21/5 (19 avis)

OPCI : Comparer

Comparatif des OPCI accessibles aux particuliers : Sondage

Investir sur un OPCI : Vous ...

Comparatif des OPCI accessibles aux particuliers : Actus

Accueil > Actualités > Deux frères, soupçonnés de racket dans le BTP, renvoyés devant le tribunal à Marseille
Deux frères, soupçonnés de racket dans le BTP, renvoyés devant le tribunal à Marseille

Deux frères, soupçonnés de racket dans le BTP, renvoyés devant le tribunal à Marseille

Croisade de deux Robins des bois contre les abus des promoteurs immobiliers ou chantage aux permis de construire ? Deux frères ont été renvoyés devant le tribunal correctionnel, soupçonnés d’avoir racketté des constructeurs marseillais entre 2010 et 2015.

Publié le  à 0 h 0

Deux frères, soupçonnés de racket dans le BTP, renvoyés devant le tribunal à Marseille

Albert H., 63 ans, médecin généraliste, et Gérard H., 53 ans, gérant de sociétés, ont été renvoyés le 15 novembre devant le tribunal correctionnel de Marseille, a-t-on appris de source judiciaire.

Les deux hommes avaient été mis en examen, en 2015, pour extorsion, tentative d’extorsion et association de malfaiteurs sur la base de plaintes de deux promoteurs immobiliers dont plusieurs permis de construire avaient fait l’objet d’un recours gracieux, puis contentieux, par des sociétés des deux frères.

Dans un premier temps, un protocole d’accord avait été signé, un constructeur acceptant, avant de se rétracter, de verser 500.000 euros en contrepartie d’une renonciation aux recours engagés.

D’autres plaintes étaient déposées, les porteurs de projets immobiliers marseillais évoquant tous la proposition qui leur était faite d’une transaction financière afin d’être libérés des obstacles juridiques tendus.

"On en arrive à devoir payer pour finaliser un projet, commencer des travaux et ne pas mettre en danger financière sa société", déclarera un cadre aux enquêteurs.

Les deux frères ont eux toujours mis en avant leur "citoyenneté" et leur souci urbanistique en se présentant comme des "Robin des bois" qui défendent l’habitat ancien marseillais et la quiétude de leurs locataires.

"Aujourd’hui je considère que Marseille est défigurée par les réalisations des promoteurs", expliquera Albert H.

Le juge d’instruction note cependant que "Albert H. admettait avoir signé une quinzaine de protocoles pour environ 700.000 euros de gains, sans compter les 500.000 euros d’un promoteur qui faisaient l’objet d’un procès". Son frère reconnaissait également avoir touché plusieurs centaines de milliers d’euros au titre des indemnités versées sur la base de transactions encadrées par des avocats.

L’enquête amontré que jamais les deux frères n’ont négocié de modifications des projets immobiliers. Pour le juge d’instruction, ils "n’avaient que pour seul objectif de ralentir voire stopper l’avancement des projets immobiliers et de contraindre les promoteurs à venir négocier le retrait des recours contre monnaie sonnante et trébuchante".

"L’’altruisme urbanistique des deux mis en examen cessait manifestement lorsque leur intérêt pécuniaire se trouvait rassasié", observe le magistrat.

Pour les frères, dont le patrimoine immobilier a été estimé à plus de 7 millions d’euros, les promoteurs se seraient "ligués contre eux". Le défenseur d’Albert H., Me Jean Boudot, assure que son client "n’a jamais sollicité une transaction mais que celles-ci ont toujours été proposées par les entreprises".

OPCIComparatif des OPCI accessibles aux particuliers : A lire également

Immobilier neuf : les salles de bains ne doivent pas comporter de ressaut au 1er janvier 2021
Immobilier neuf : les salles de bains ne doivent pas comporter de ressaut au 1er janvier 2021

L’obligation de construire des logements neufs avec des salles de bain adaptables avec zéro ressaut de douche sera effective dès le 1er janvier 2021 pour les appartements en rez-de-chaussée et les maisons individuelles en lotissement ou destinées à la location. Elle sera étendue au 1er juillet 2021 à l’ensemble des appartements desservis par ascenseur.

Airbnb : davantage de réglementations demandées par 22 villes européennes
Airbnb : davantage de réglementations demandées par 22 villes européennes

De Paris à Florence en passant par Amsterdam, 22 grandes villes européennes réclament une régulation plus sévère contre les plateformes de locations de vacances telles que Airbnb, accusées de nuire aux marchés immobiliers et à l’attractivité de certains quartiers.

Girardin, Pinel Outre-Mer : des désastres pour la politique de logements ultramarins selon la Cour des Comptes
Girardin, Pinel Outre-Mer : des désastres pour la politique de logements ultramarins selon la Cour des Comptes

La politique publique du logement marche mal en outre-mer, faute d’être adaptée aux besoins spécifiques de chaque territoire, a jugé jeudi la Cour des comptes, estimant néanmoins que l’actuel gouvernement avait pris des mesures dans le bon sens.

Immobilier neuf : la crise immobilière est devant nous selon les promoteurs
Immobilier neuf : la crise immobilière est devant nous selon les promoteurs

Le marché du logement neuf a chuté au deuxième trimestre, période de strict confinement contre le virus, et la construction risque de tourner longtemps au ralenti, a prévenu jeudi la fédération des promoteurs immobiliers. La prolongation du Pinel et du PTZ ne suffit pas à les rassurer.

SCPI PF Hospitalité Europe : la nouvelle SCPI 100% Europe de PERIAL AM
SCPI PF Hospitalité Europe : la nouvelle SCPI 100% Europe de PERIAL AM

PERIAL Asset Management diversifie sa gamme et lancera PF Hospitalité Europe le 1er novembre prochain : une SCPI européenne orientée vers l’immobilier d’hospitalité, avec un objectif de rendement potentiel de 5% la première année.

La CDC voit une sortie de crise rapide pour les HLM
La CDC voit une sortie de crise rapide pour les HLM

Le monde HLM français devrait résister à la crise, à court et long terme, et maintenir un rythme solide de construction de logements grâce au bas niveau des taux d’intérêts, a estimé mardi la Caisse des dépôts, l’organisme qui finance le secteur.

SCPI : CORUM a subit une attaque informatique, des données personnelles dérobées
SCPI : CORUM a subit une attaque informatique, des données personnelles dérobées

CORUM, dans un courriel adressé à ses clients ce matin, a confirmé avoir subi un piratage informatique. Des vols de données personnelles (mais aucune information concernant les investissements financiers des clients) auraient été constatés. CORUM AM a porté plainte.

Le projet de ponction d'un milliard d'euros dans les caisses d'Action Logement, dénoncé au Sénat
Le projet de ponction d’un milliard d’euros dans les caisses d’Action Logement, dénoncé au Sénat

La commission des Affaires économiques du Sénat a demandé jeudi au gouvernement de revenir sur son projet de prélever 1 milliard d’euros dans les caisses d’Action Logement (ex-1% logement).

Les SCPI CORUM vont tenir leurs objectifs de rendements 2020 malgré la crise
Les SCPI CORUM vont tenir leurs objectifs de rendements 2020 malgré la crise

Le gestionnaire d’actifs CORUM AM annonce un retour pratiquement à la normale concernant la perception des loyers de ses SCPI. Les objectifs de rendements des SCPI CORUM sont confirmés pour 2020 : 6% pour CORUM ORIGIN, plus de 5% pour CORUM XL et 4.50% pour EURION.

SCPI PF Grand Paris : plébiscitée par les CGP, élue Meilleure SCPI 2020
SCPI PF Grand Paris : plébiscitée par les CGP, élue Meilleure SCPI 2020

La SCPI PF Grand Paris remporte le prix Meilleure SCPI : vote des CGP aux Victoires de La Pierre-Papier 2020 du magazine Gestion de Fortune.

Immobilier : le gouvernement mise sur la revitalisation des centres villes
Immobilier : le gouvernement mise sur la revitalisation des centres villes

La revitalisation des centres urbains des villes moyennes constitue un accélérateur du plan de relance gouvernemental avec plus de 1.200 projets qui sont prêts à démarrer, a assuré lundi le ministère de la Cohésion des territoires.

Immobilier : hormis la rénovation, rien dans le plan de relance pour le logement
Immobilier : hormis la rénovation, rien dans le plan de relance pour le logement

Le plan de relance n’est pas celui du logement. Derrière les milliards d’euros promis pour aider à rénover les bâtiments français, le gouvernement n’annonce guère d’autres mesures, que ce soit pour la construction ou les HLM, et renvoie à plus tard.