OPCI : vos avis

TOP des OPCI
GAN PIERRE 1
3.88/5 (25 avis)
DIVERSIPIERRE
3.62/5 (186 avis)
PREIMIUM
3.29/5 (17 avis)
IMMO DIVERSIFICATION
3.22/5 (312 avis)
DYNAPIERRE
3.21/5 (103 avis)
OPCIMMO
3.16/5 (377 avis)
FRUCTIFRANCE
3.14/5 (63 avis)
SILVER GENERATION
3.02/5 (40 avis)
OPSIS PATRIMOINE
3.02/5 (55 avis)
AXA SELECTIV IMMO
2.92/5 (121 avis)
SG PIERRE ENTREPRISE
2.78/5 (9 avis)
ECUREUIL IMMO +
2.73/5 (71 avis)
IMMANENS
2.21/5 (19 avis)

OPCI : Comparer

Comparatif des OPCI accessibles aux particuliers : Sondage

Investir sur un OPCI : Vous ...

Comparatif des OPCI accessibles aux particuliers : Actus

Accueil > Actualités > Immobilier / hausse des frais de notaires : 1.800€ de plus pour l’acquisition d’un bien de 200.000€ en 5 ans
Immobilier / hausse des frais de notaires : 1.800€ de plus pour l'acquisition d'un bien de 200.000€ en 5 ans

Immobilier / hausse des frais de notaires : 1.800€ de plus pour l’acquisition d’un bien de 200.000€ en 5 ans

Nouvelle hausse potentielle des frais de notaires (plus précisément des taxes collectées par les notaires pour le compte des départements) ! Ces derniers réclament la possibilité d’augmenter de 0,2 point, soit de 4,5 % à 4,7 % en 2019 leur part perçue des droits de mutation. Cela comme à chiffrer pour les acheteurs de biens immobiliers, 1.800€ de hausse en l’espace de 5 années pour un bien d’une valeur de 200.000€.

Publié le  à 0 h 0

Nouvelle hausse des frais de notaire en vue

C’est le courtier en crédits immobiliers VousFinancer qui se penche sur ce point. Cela fait un an pile que le spectre de la hausse des frais de notaire n’était pas réapparu… Le revoilà : les départements réclament la possibilité d’augmenter de 0,2 point, soit de 4,5 % à 4,7 % en 2019, la part des droits de mutation qu’ils perçoivent. Selon Vousfinancer, dans un contexte de prix orientés à la hausse, de baisse des aides à l’achat et d’une remontée des taux qui finira bien par arriver, cette potentielle hausse des frais de notaire, bien que faible, pourrait affaiblir le pouvoir d’achat immobilier des Français et casser la dynamique du marché qu’on connait actuellement…

Les taxes départementales en hausse

Alors qu’il y a tout juste un an, le 18 mai 2018, le gouvernement d’annonçait la possibilité pour les départements d’augmenter, de 4,5 % jusqu’à 4,7 % en 2019, la part des droits de mutation, qu’ils perçoivent, avant de faire machine arrière, les départements réclament aujourd’hui cette hausse dans les mêmes proportions. Si cette augmentation de 0,2 % semble faible - 400 € de plus à verser pour un achat à 200 000 € -, elle succède à hausse de 0,7 % proposée par le gouvernement en 2014 et appliquée progressivement par la plupart des départements… Les droits de mutations étaient alors passés de 3,8 % à 4,5 % du montant du bien, avec un impact négatif sur les transactions (– 6 %) d’après une étude de l’Insee.

Ainsi, sur seulement 5 ans, l’augmentation atteindrait ainsi près de 1 point, soit 1 800 € de surcoût pour l’achat d’un bien à 200 000 € pour lequel le montant des droits d’enregistrement des départements passerait ainsi de 7 600 € avant mars 2014 à 9 400 € si la demande des départements aboutie.

Ce que l’on appelle communément les « frais de notaires » - entre 7 à 9 % du prix du bien - sont en réalité constitués de 70 à 85 % de taxes et droits prélevés par le Trésor Public, selon le montant du bien. Les notaires, eux, ne touchent qu’entre 1,3 et 2,5 % du prix d’achat du bien.

Vers une nouvelle hausse des frais de notaire ?

« Les frais de notaires, mal connus des acheteurs, pèsent déjà dans le budget des ménages, en particulier les primo-accédants, pénalisés déjà par la baisse des aides comme le PTZ et les APL, mais aussi la hausse des taux dans les grandes villes. Ils seront pénalisés par cette mesure, car même en période de taux bas, la plupart des banques demandent toujours aux emprunteurs un apport équivalent à ces frais. Cette éventuelle hausse des frais de notaire, si elle effective, pourrait avoir un impact sur le dynamisme du marché immobilier, actuellement au beau fixe …  » analyse Sandrine Allonier, porte-parole de Vousfinancer.

« Cette annonce est un signal négatif supplémentaire dans un marché immobilier qui a retrouvé un certain dynamisme après un début d’année compliqué… Depuis plusieurs mois déjà, les propriétaires ont actuellement le sentiment d’être attaqués de toutes parts… On supprime la taxe d’habitation d’un côté, mais on veut augmenter les frais de notaire de l’autre… C’est un jeu de vases communicants dans lequel les propriétaires sont encore perdants ! » conclut Jérôme Robin, directeur général de Vousfinancer.

OPCIComparatif des OPCI accessibles aux particuliers : A lire également

SCPI CORUM ORIGIN et CORUM XL : des dividendes toujours de bonne tenue, malgré la crise
SCPI CORUM ORIGIN et CORUM XL : des dividendes toujours de bonne tenue, malgré la crise

La crise touchant l’immobilier d’entreprise, accompagnée de ses mesures de soutien à l’économie (annulation des loyers), peut faire craindre un plongeon des revenus des SCPI. Pour le moment, il n’en est rien. La situation est même meilleure qu’anticipée par bon nombre d’épargnants. Le gestionnaire d’actifs CORUM fait le point sur 2 SCPI phares : CORUM XL et CORUM ORIGIN.

Garantie Immobilière Solidaire : les maladies graves ne seront plus un frein pour l'acquisition de sa résidence principale
Garantie Immobilière Solidaire : les maladies graves ne seront plus un frein pour l’acquisition de sa résidence principale

Recourir à un crédit immobilier lorsque l’on est ou a été gravement malade (cancer, VIH, etc.) est impossible. La surprime d’assurance étant exorbitante. La garantie immobilier solidaire devrait permettre d’arranger les choses. La région Ile de France lance l’expérience.

Annulation des loyers HLM à Bobigny : le nouveau maire renonce à cette mesure, jugée illégale
Annulation des loyers HLM à Bobigny : le nouveau maire renonce à cette mesure, jugée illégale

Le nouveau maire communiste de Bobigny a décidé mercredi d’abandonner l’annulation des loyers de l’office HLM, une mesure votée par la précédente majorité en pleine crise de coronavirus, mais jugée illégale par la préfecture de Seine-Saint-Denis.

Marché de l'immobilier : ça repart très fort, mais pour combien de temps ?
Marché de l’immobilier : ça repart très fort, mais pour combien de temps ?

Evidemment les professionnels de l’immobilier croulent sous les demandes, le marché redémarre sur les chapeaux de roues, mais après un arrêt presque total de plus de deux mois. C’est avec l’arrivée du chômage massif, dès la rentrée, que les choses devraient se préciser, une fois les transactions les plus urgentes passées...

La SCPI IMMORENTE confirme un rendement minimum de 4.15% au titre de l'année 2020
La SCPI IMMORENTE confirme un rendement minimum de 4.15% au titre de l’année 2020

Bonne nouvelle pour les épargnants ! Les craintes portant sur les SCPI de commerces sont pourtant importantes, les impacts du confinement et de la récession COVID étant importants. Du côté de chez Sofidy, le gestionnaire tient à rassurer, les revenus sont sécurisés à hauteur de 4.15% minimum au titre de l’année 2020. Une très bonne nouvelle.

Gare du Nord : feu vert pour le projet pharaonique d'expansion, en vue des JO 2024
Gare du Nord : feu vert pour le projet pharaonique d’expansion, en vue des JO 2024

Le préfet de la région Ile-de-France Michel Cadot a donné son feu vert mardi au volet commercial du projet controversé de rénovation et de transformation de la Gare du Nord à Paris, a indiqué mardi la préfecture.

Immobilier d'entreprise : le marché locatif francilien enregistre le pire trimestre de son histoire
Immobilier d’entreprise : le marché locatif francilien enregistre le pire trimestre de son histoire

Sans grande surprise, le marché français des bureaux a connu une chute sans précédent au deuxième trimestre 2020, soit le gros de la période de confinement face au coronavirus, montre mardi l’indicateur trimestriel de référence.

SCPI : nouvelle offre de cashback de 2.75% chez MoniWan jusqu'au 31 juillet 2020
SCPI : nouvelle offre de cashback de 2.75% chez MoniWan jusqu’au 31 juillet 2020

Moniwan, la plateforme de commercialisation en ligne des SCPI du gestionnaire Groupe La Française propose une nouvelle offre promotionnelle, sous forme de cashback, pour toute souscription de SCPI : un remboursement de 2.75% du montant TTC de l’investissement, jusqu’au 31 juillet 2020.

Immobilier : seulement 93% des chantiers ont repris en France, au lieu des 100% espérés
Immobilier : seulement 93% des chantiers ont repris en France, au lieu des 100% espérés

Quelque 93% des chantiers ont repris en France, un peu plus d’un mois après la fin du confinement décrété contre le coronavirus, a annoncé mercredi le ministre du Logement, Julien Denormandie, craignant désormais un trou d’air à l’automne.

Maisons à 1 euro ? Pas forcément un bon plan immobilier !
Maisons à 1 euro ? Pas forcément un bon plan immobilier !

Certaines communes proposent de vous vendre une maison délabrée pour l’euro symbolique. C’était le cas à Liverpool, à Roubaix, en Sicile, et maintenant à Cinquefrondi, dans le sud de la Calabre. Un bon plan ? Pas vraiment. Ces biens nécessitent de gros travaux, c’est pourquoi ils ne trouvent pas preneurs. Et l’acquéreur est soumis à de contraintes fortes, soit de durée de résidence, soit de délais d’exécution des travaux.

Promotion immobilière : le marché du logement neuf s'effondre en 2020
Promotion immobilière : le marché du logement neuf s’effondre en 2020

Le marché du logement neuf a connu un mauvais début d’année avant même de subir la pleine mesure de la crise du coronavirus, ont rapporté jeudi les promoteurs, exprimant leurs craintes pour la suite.

SCPI EURION (CORUM AM) : pour investir dans l'immobilier, en zone euro, à partir de seulement 50€ par mois
SCPI EURION (CORUM AM) : pour investir dans l’immobilier, en zone euro, à partir de seulement 50€ par mois

Dernière née chez CORUM AM, la SCPI EURION permet d’investir dans l’immobilier, hors de France, en zone euro. Accessible via le plan épargne immobilier CORUM, un investissement régulier en parts de SCPI, accessible à partir de 50€ par mois. L’épargnant peut alors choisir la proportion de dividendes ré-investis. Une façon de percevoir des revenus, tout en augmentant son patrimoine financier.